Dan Marciano
-
Rédacteur
Biographie

Comme Obélix, je suis tombé dans le sport quand j'étais tout petit, grâce notamment à mon grand-père. Fan du PSG depuis la création du club, il m'a fait partager sa passion pour Pedro Miguel Pauleta, Ronaldinho, et même Charles-Edouard Coridon. Le football, je l'ai pratiqué, en club, avec des amis. Mais mon esprit de découverte m'a amené à essayer de nouvelles disciplines. Le basket, le tir à l'arc, l'athlétisme, la natation... Les essais, durant ma jeunesse, ont été nombreux. Mais à l’âge de six ans, le tennis m'a attrapé pour ne plus jamais me lâcher. Je rêvais alors d’une carrière à la Roger Federer ou André Agassi ( rien que ça). Mes rêves de professionnalisme ne se sont jamais concrétisés, mais mon amour pour le sport, dans sa globalité, ne m'a plus jamais délaissé. Mon moment préféré ? Les Jeux Olympiques d’été et d’hiver. L’occasion de médiatiser des disciplines, qui ne réclament que la lumière, mais qui arrivent, pourtant, à faire vibrer des millions de téléspectateurs sur une courte période. Qui n’a pas versé une larme devant la médaille d’or surprise de Florent Manaudou en 2012 ou les exploits de Martin Fourcade, le biathlète, durant la dernière décennie ?

Titulaire d'un bac économique et social, je me suis dirigé vers le droit. A vouloir trop écouter les personnes, je me suis perdu. Malgré un parcours concluant long de cinq ans et l'obtention d'un Master de droit international, j'ai pris la décision de vivre de ma passion et d'intégrer une école de journalisme en 2018. Dans le cadre de mon stage de fin d'étude, j'ai atterri au sein du 10Sport pour ne plus jamais le quitter. Depuis trois ans maintenant, je diffuse ma passion aux lecteurs en les informant, en racontant le monde d'aujourd'hui, en racontant des histoires.

Expertises
Turbulent durant mon plus jeune âge, mes parents ont eu la bonne idée de m'envoyer faire du sport. Un moyen subtile pour se débarasser de moi. Dès l'âge de six ans, j'ai intégré le club de football de ma ville, à Sarcelles. Gardien à mes temps perdus, je m'intéresse depuis de nombreuses années à ce sport et aux marchés des transferts, devenus un véritable feuilleton aujourd’hui.

Aussi, je pratique le tennis depuis mes six ans. Classé 15/4 à mon meilleur, j'ai également passé des diplômes pour devenir arbitre. Suspendu à ma chaise, j'ai notamment pris part aux championnats de France interclubs, apercevant des joueurs comme Jérémy Chardy ou Julien Benneteau. Fan de ce sport à raquette, je mange et je dors tennis. J’aime, notamment, m’attarder sur les jeunes espoirs et suivre leur parcours tortueux vers les sommets.

En Bref
Un sportif : Roger Federer. La classe, le talent à l'état pur. Concurrencé par les plus grands de son époque comme Rafael Nadal ou Novak Djokovic, il a su se réinventer pour performer au crépuscule de sa carrière. Un exemple.

Un footballeur : Zinédine Zidane. Loin d'être original je le conçois. Mais son influence a été gigantesque, et va au-delà du football. Héros de la Coupe du monde 1998, il est parvenu à réunir la France dans sa diversité sur les Champs-Elysées. "Merci Zizou".

Un club : Né en région parisienne, j'ai pourtant eu un coup de cœur pour l'AS Monaco. L'épopée de 2004 m'a créé un lien avec cette équipe composée alors de plusieurs talents comme Ludovic Giuly, Jérome Rothen ou encore Fernando Morientes. Avec eux, rien n'était impossible comme le prouve leur victoire face au puissant Real Madrid, en Ligue des champions.

Un entraîneur : Guy Roux. Avec son franc-parler, il était l'un des personnages du championnat de France dans les années 90. Affublé souvent de son bonnet et de son survêtement de l'AJ Auxerre, il n'hésitait pas à rembarrer les journalistes, tout en étant proche de son groupe. Connu aussi pour ses spots publicitaires, il a gardé ce côté humain, qui le rend si attachant.

Un président : Bernard Tapie. Certes, ses exploits sont attirés par la suspicion, mais cet homme haut en couleur a réussi partout où il est passé. Du cyclisme au football, il a révolutionné le sport français. Même s'il n'a jamais fait l'unanimité, il n'a laissé personne indifférent.

Une victoire : La finale de la Coupe du monde 2018. Je n'avais que trois ans en 1998. Une éternité pour moi, qui n'avait connu que des déceptions ces dernières années. De la Coupe du monde 2006 en passant par l'Euro 2016, les défaites se sont accumulées jusqu'à ce 15 juillet 2018. Sur un nuage, les Bleus m'ont fait rêver, et dans le même temps, des millions de Français.

Une défaite : Comment ne pas oublier cette finale de la Coupe du monde 2006 entre la France et l'Italie. Tout avait pourtant si bien commencé. Une panenka de Zinédine Zidane, qui trompait Gianluigi Buffon. Et puis le drame : "Pas ça Zinédine, pas après tout ce que tu as fait". La phrase du regretté Thierry Gilardi résonne encore dans ma tête. Le penalty raté de David Trezeguet n'a été que le point final d'une soirée à oublier, mais pourtant encore bien présent dans ma tête.

Une compétition : La Coupe Davis. Dans son ancienne version, cette compétition pouvait amener les joueurs de tennis dans une autre dimension. L'ambiance pouvait être surchauffée et les joueurs pouvaient être transcendés. Ce tournoi a perdu de la valeur, mais aussi de son essence depuis que le nouveau format a été instauré. Un déchirement.

Un souvenir d’enfance : Les championnats du monde d'athlétisme en 2003, organisés au Stade De France. La télévision était branchée sur France TV, je découvrais alors le 400m et un certain Marc Raquil. Vite distancé, il était parvenu à refaire son retard pour arracher la médaille de bronze. Une remontée qui est restée dans les annales et dans ma mémoire. 

Un rêve : Les Jeux Olympiques à Paris, ce n'est peut-être qu'une fois dans une vie. Prendre place au Stade de France ou au sein de la piscine olympique pour couvrir l'événement est l'un de mes plus grands rêves, tout comme celui de commenter un match de tennis, si possible à Roland-Garros. Ne jamais dire jamais

 

 

Dernières news
Foot Mercato OM
Mercato - OM : Le voile se lève sur la prochaine recrue de Longoria
Le mercato hivernal ouvrira ses portes le 1er janvier 2023. L'occasion pour l'OM de se renforcer, notamment sur le plan offensif. En effet, le club marseillais doit trouver un ...
9 décembre 2022 à 06h45
Foot PSG
PSG : Clashé par Al-Khelaïfi, le clan Hidalgo hausse le ton
Nasser Al-Khelaïfi ne s'en cache plus. Le président du PSG souhaite acquérir le Parc des Princes, propriété de la Ville de Paris. Mais face à lui, la Mairie de Paris se montre ...
9 décembre 2022 à 06h30
Foot Mercato OM
Mercato - OM : Coup de tonnerre pour Gerson, une opération XXL déjà à l'étude ?
Présent au Brésil, ces derniers jours, pour négocier son départ au Flamengo, Gerson va finalement rester à l'OM jusqu'à la fin de la saison. Selon les informations exclusives ...
9 décembre 2022 à 06h15
Foot Mercato OM
Mercato : Réunion au sommet avec McCourt, la mèche est vendue pour la vente de l’OM ?
L'OM est actuellement en stage à Marbella pour parfaire sa préparation. Présent en Espagne ces derniers jours, Pablo Longoria a quitté le groupe d'Igor Tudor pour se rendre aux ...
9 décembre 2022 à 06h00
Foot Mercato PSG
Mercato - PSG : C'est terminé pour Mbappé, le Real Madrid prépare du lourd
Après son échec estival, le Real Madrid aurait tourné la page Kylian Mbappé. Le club espagnol aurait d'autres priorités et elles se nomment Erling Haaland, mais aussi Endrick. ...
8 décembre 2022 à 20h10
Coupe du monde 2022
Coupe du monde 2022 : L'incroyable sortie de cette star du Real Madrid sur Neymar
De retour sur les terrains après une petite blessure à la cheville lors du premier match du Mondial, Neymar s'est fait une belle frayeur. Le joueur du PSG a craint de devoir déclarer ...
8 décembre 2022 à 20h00
Articles de Dan Marciano