Accès direct au contenu

Foot - Autres

Ballon d’Or : « Messi et Cristiano Ronaldo ont une relation d’enfants gâtés avec ce trophée »

Très présent sur la scène médiatique pour défendre ses chances pour le Ballon d‘Or, Franck Ribéry a été évoqué par Jacques Séguéla, concepteur de la campagne électorale de François Mitterrand en 1981.

Grand spécialiste de la communication, Jacques Séguéla a analysé les techniques de Franck Ribéry pour 20 Minutes, à moins d’un mois de la remise du prochain Ballon d’Or.

« CE SERAIT LE COURONNEMENT D’UN HOMME QUI A FAILLI ET S’EST REPRIS »

Interrogé sur le fait que Franck Ribéry insiste sur son palmarès de 2013, Séguélé n’est pas étonné : « C’est la base. C’est la première fois de sa vie qu’il a un avantage aussi clair sur ce plan là, il a tout intérêt à le mettre en avant. Il y a un autre point, c’est celui de la rédemption même s’il ne peut pas autant communiquer sur ce point-là pour le Ballon d’Or. Si on s’intéresse à l’humain, ça serait le couronnement d’un homme et d’un champion qui a failli et qui s’est repris (…) Il a un message central mais il touche ses différentes cibles par différents aspects de sa personnalité. L’aspect humain pourra plaire aux journalistes sensibles à ces thèmes là où son palmarès et ses statistiques en séduiront d’autres. Les sélectionneurs pourront eux être plus séduits par le côté meneur d’hommes sur le terrain et l’incroyable qualification des Bleus pour la Coupe du monde. »

« POURQUOI CE SALE GOSSE QUI A CHANGÉ NE LE GAGNERAIT PAS »

« Il est obligé d’être très présent, les autres sont élus d’avance. Ils s’occupent moins de ce Ballon d’Or, ils sont plus habitués et ont une relation d’enfants gâtés avec ce trophée. On se dit alors :  mais pourquoi ce sale gosse qui a changé ne pourrait pas gagner le Ballon d’Or. Lui, c’est le ballon de sa vie et l’aboutissement d’une carrière. Il est persuadé de son destin. Ça peut décider certains votants qui veulent du sang neuf. »

Articles liés