Hugo Chirossel
-
Journaliste
Biographie

En grandissant aux alentours de Marseille, ville où il a vu le jour, Hugo développe dès ses plus jeunes années une passion pour le football et plus particulièrement pour l’OM. S’il n’a pas eu la chance d’assister à la victoire de l’Olympique de Marseille face au grand Milan AC en 1993, il a pu vivre et vibrer au rythme du titre de champion de France en 2010, la finale de la Coupe UEFA en 2004, la finale de la Ligue Europa en 2018 mais également quelques souvenirs douloureux comme le coup franc meurtrier d’Edinson Cavani, vécu dans les tribunes du Stade Vélodrome et les derniers parcours catastrophiques en Ligue des Champions. Des déceptions qui n’altèrent en rien la passion pour ce club.

Foot de foot, Hugo comprend rapidement que sa passion ne deviendra pas son métier, mais réfléchit tout de même au meilleur moyen de combiner les deux. Après environ 15 ans à évoluer en tant qu’arrière gauche à l’ES La Ciotat, il décide de raccrocher les crampons et de se consacrer pleinement à ce qui est aujourd’hui son métier : le journalisme. Titulaire d’un BAC ES, il décroche par la suite un BTS Communication, avant de finir sa formation au Magistère JCO d’Aix-en-Provence. Après un stage de six mois effectué chez Foot Mercato, Hugo finit par intégrer la rédaction du 10 Sport.  

Au 10 Sport, il a le plaisir de pouvoir écrire sur d’autres sports qui le passionnent. Principalement la NBA, qu’il suit assidûment depuis les Finales de 2014 et le sacre des San Antonio Spurs de Tony Parker, Tim Duncan et Manu Ginobili. Mais son cœur balance finalement plus vers la côte est des États-Unis et les Boston Celtics. En chemin, il découvre d’autres disciplines telles que la Formule 1 et la NFL. Jouant aux jeux vidéo depuis tout petit, Hugo est également un adepte d’esport. Il ne rate pas une game des G2 Esport sur League of Legends et est aussi un fervent supporter de la Karmine Corp. 

Expertises
Supporter de l’OM depuis toujours, Hugo ne rate pas un match des Marseillais. Il suit attentivement chaque journée de Ligue 1 et a aussi une appétence particulière pour la Premier League ainsi que le Real Madrid. Chaque matin, son rituel est de regarder les résultats de la nuit en NBA. Il en faut également beaucoup pour lui faire rater le départ d’un Grand Prix de Formule 1.

En Bref
Un sportif : LeBron James. L’exemple même de ce que doit être un sportif de haut niveau. Un joueur capable d’évoluer à quasiment tous les postes, doté d’un talent inné et de capacités physiques hors normes dès son plus jeune âge, il a su travailler pour performer sur la durée. Si je ne suis pas forcément un fervent supporter du King, j’ai le plus grand respect pour sa longévité et sa carrière. 

Un footballeur : Zinédine Zidane. Étant né à Marseille, Zinédine Zidane reste un des symboles de cette ville, même s’il n’a jamais joué à l’OM. Idole de jeunesse, il m’a fait aimer le Real Madrid. Si tout le monde se souvient de son doublé en finale de la Coupe du monde 1998, j’étais âgé de seulement trois ans à ce moment-là. Mon souvenir le plus marquant de Zizou reste le Mondial 2006. Son match face au Brésil, la panenka contre l’Italie, le coup de tête…  

Un club : Olympique de Marseille. Marseillais de naissance et ayant grandi dans la cité phocéenne et ses alentours, je suis un supporter de l’OM depuis toujours, pour le meilleur et pour le pire.  

Un entraîneur : Gregg Popovich. Un des meilleurs managers de l’histoire du sport, au même titre que Sir Alex Ferguson. À la tête des San Antonio Spurs depuis 1996, il a remporté 5 titres de champion. C’est son équipe emmenée par le trio Tim Duncan, Tony Parker et Manu Ginobili qui m’a procuré mes premières émotions en tant que suiveur de la NBA. À 73 ans, il est devenu en mars 2022 le recordman du nombre de victoires en saison régulière pour un entraineur. 

Un président : Pape Diouf. Un des présidents historiques de l’OM, à l’origine du choix d’envoyer la réserve affronter le PSG au Parc des Princes en 2006. Un homme qui a réussi à apporter un peu de stabilité à Marseille et des qualifications régulières en Ligue des champions. S’il n’était plus au club lors du titre de champion de France en 2010, il en reste un des grands artisans et il a contribué à mettre l’OM sur la bonne voie. 

Une victoire : OM-Leipzig (5-2), quart de finale retour de la Ligue Europa 2018. Après avoir perdu 1-0 à l’aller, les Olympiens sont menés au score après seulement une minute de jeu au retour. Retournement de situation en trois minutes, l’extérieur du pied de Dimitri Payet, le cinquième but signé Hiroki Sakai dans la cage vide, le tout vécu au Vélodrome… Inoubliable. 

Une défaite : La finale de l’Euro 2016. Une compétition qui se déroule dans son propre pays procure toujours un sentiment particulier et j’ai pu en faire l’expérience en 2016. L’équipe de France nous a fait rêver et même si l’histoire était belle, la frappe d’Eder, tout comme le poteau d’André-Pierre Gignac, reste encore aujourd’hui un souvenir douloureux. 

Une compétition : Ligue des champions. Une compétition mythique et une musique connue de tous, la Ligue des champions reste une des fiertés de l’OM, premier et unique club français à l’avoir remportée. Si depuis les différents parcours des Marseillais n’ont été qu’une suite de déception, j’ai vibré au rythme de ceux du Real Madrid et de confrontations historiques.  

Un souvenir d’enfance : OM-Valence (0-2), finale de la Coupe UEFA 2004. Le premier souvenir qui me vient à l’esprit quand je pense à mes jeunes années en tant que supporter de l’OM et la première grosse déception. Les exploits de Didier Drogba tout au long de l’épopée européenne, le retour de Fabien Barthez en cours de saison, son expulsion en finale… Un carton rouge qui laisse un goût amer. 

Un rêve : Une deuxième étoile au-dessus du logo de l’OM. Voir une équipe de l’Olympique de Marseille régulière en championnat, capable de concurrencer les meilleurs clubs en Ligue des champions et, pourquoi pas, aller au bout pour la remporter une deuxième fois. Le chemin est encore long, mais on ne désespère pas. 

Dernières news
Mercato - OM : Un crack marocain toujours ciblé ?
Mercato Football
À la recherche d’un milieu offensif, l’OM est annoncé sur celui de l’Inter Milan, Valentin Carboni, prêté à Monza la saison dernière. Mais à ce poste, une autre piste déjà évoquée ...
24 juillet 2024 à 15h15
Mercato : C’est confirmé, un transfert à 25M€ échappe à l’OM
Mercato Football
Pau Lopez étant annoncé sur le départ, l’OM est à la recherche d’un nouveau gardien titulaire sur le marché des transferts. En ce sens, la direction olympienne explore notamment ...
24 juillet 2024 à 15h10
Mercato : L’OM officialise un nouveau transfert !
Mercato Football
Arrivé il y a trois ans en provenance de la réserve du FC Barcelone, Konrad de la Fuente n’a jamais réussi à s’imposer à l’OM, qui l’a prêté à l’Olympiakos puis à Eibar ces deux ...
24 juillet 2024 à 15h00
Mercato - OM : Un accord est annoncé, c’est terminé pour l’OM ?
Mercato Football
Trois ans après son arrivée en provenance de l’AS Rome, l’OM est prêt à se séparer de Pau Lopez et s’attacher les services d’un nouveau gardien. Dans cette optique, la direction ...
24 juillet 2024 à 14h45
Mercato - OM : Une offre de 20M€ dégainée, il valide son transfert
Mercato Football
À la recherche d’un nouveau gardien pour remplacer Pau Lopez, l’OM suit notamment celui de Villarreal, Filip Jorgensen. Chelsea est un autre club qui est sur la piste du Danois ...
24 juillet 2024 à 14h30
Mercato - OM : De Zerbi veut concurrencer le PSG pour ce crack
Mercato Football
Toujours à la recherche d’un défenseur central après avoir vu Leny Yoro rejoindre Manchester United, le PSG est annoncé sur la piste de Dean Huijsen. Prêté à l’AS Rome la saison ...
24 juillet 2024 à 14h10
Articles de Hugo Chirossel