Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Le feuilleton sur la vente de l'ASSE prend un tournant décisif !

Ce mardi, les dirigeants stéphanois auraient prévu de rencontrer le cabinet KPMG afin de faire un point sur le dossier de vente. Roland Romeyer espère sélectionner une ou plusieurs candidatures et boucler cette opération avant le fin de l'année.

Le 14 avril, dans une lettre ouverte « à ceux qui aiment tant l’ASSE », Roland Romeyer et Bernard Caïazzo officialisaient leur envie de vendre le club stéphanois. Présents dans le Forez depuis 2004, les deux hommes forts des Verts sont prêts à passer la main à un actionnaire qui « dispose des moyens adéquats pour faire grandir le club, garantir l’emploi et perpétuer son identité » selon les dires de Caïazzo. Plusieurs dossiers sont arrivés sur la table du cabinet KPMG, mandaté par les décideurs stéphanois pour sélectionner les meilleures candidatures. Comme annoncé par le 10Sport.com en exclusivité le 16 juin dernier, un fonds d’investissement asiatique basé en Europe était prêt à mettre 100M€ pour racheter le club et prendre en charge son endettement. PDG de Markal, l’un des sponsors de l’ASSE, Olivier Markarian s’est également positionné et aurait les faveurs de Roland Romeyer. Mais ces dernières heures, un acteur inattendu s’est immiscé dans ce dossier et commence à faire du bruit.

« Il est exact que je me suis porté officiellement candidat à la reprise de l’AS Saint-Etienne »

Samedi dernier, le Parisien annonçait qu’un Prince cambodgien était prêt à dépenser 100M€ pour racheter l’ASSE. Un intérêt confirmé ce mardi par le principal intéressé, Norodom Ravichak, qui a passé son enfance en France. « Il est exact que je me suis porté officiellement candidat à la reprise de l’AS Saint-Etienne. Je suis passionné par le football et j’ai grandi en m’enthousiasmant pour le championnat français et bien sûr pour l’équipe de France. C’est ainsi que j’ai toujours eu une affection particulière pour l’ASSE qui occupe une place à part parmi les très grands clubs de l’hexagone. Grâce à mes divers réseaux d’affaires, j’ai pu rencontrer des personnalités du monde du football et de fil en aiguille prendre connaissance du projet de vente de l’ASSE il y a quelques mois » a-t-il confié dans un entretien à RFI. Ravichak a ensuite détaillé son projet et ses ambitions à la tête de l’ASSE : « Mon but aujourd’hui est de prendre soin de Saint Etienne et de tous ceux qui œuvrent pour que ce club retrouve la place qui est la sienne dans le football français et européen. Je veux m’investir à long terme dans ce projet, accompagné de partenaires solides que je présenterai le moment venu. Si nous nous entendons, j’apporterai des moyens suffisants pour réaliser ces ambitions et permettre à Saint Etienne de retrouver sa splendeur ».

Une réunion décisive ce mardi ?

Ce mardi, les dirigeants stéphanois auraient prévu de rencontrer le cabinet KPMG afin de faire un point sur la situation selon les informations de L’Equipe. A l’issue de cette réunion, un ou plusieurs dossiers pourraient être sélectionnés. Présent en conférence de presse ce mardi, Claude Puel n'a pas échappé aux interrogations sur la vente de l’ASSE, mais le technicien n’a pas souhaité s’attarder sur le sujet : « Je n’attends rien de la vente. Nous ne maîtrisons pas le calendrier. Je laisse ça à l’extérieur du groupe. Penser à ça ferait que nous ne serions pas dans l’action ». Toutefois, Roland Romeyer a indiqué qu’il espérait boucler ce dossier avant la fin de l’année 2021 : « Le problème avec la vente du club c’est que ce n’est pas une épicerie… On a annoncé au mois d’avril, les deux actionnaires, qu’on vendait le club pour un problème de succession et pour permettre au club de peut-être un jour rivaliser avec ceux qui sont très riches (…) On va y arriver, je souhaiterais que ça se fasse avant la fin de cette première partie de saison ». Reste à savoir si la candidature du Prince du Cambodge aura retenu l’attention des responsables stéphanois.

Articles liés