Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Le départ de Puel va couter très cher !

Sous contrat jusqu'en juin 2022, Claude Puel a été écarté le décembre dernier, à la suite d’une déroute face au Stade Rennais (0-5). 

Ce qui devait arriver, arriva. Extrêmement critiqué depuis le début de la saison, Claude Puel a été mis à pied par l’ASSE, suite à un nouveau faux pas lors de la 17e journée de Ligue 1. « Ce dimanche, le Président exécutif de l'AS Saint-Étienne a pris la décision de retirer à Monsieur Claude Puel, et ce jusqu'à nouvel ordre, la gestion de l'équipe professionnelle » peut-on lire dans le communiqué publié par le club. Ce n’est toutefois pas ce dernier match qui aura fait pencher la balance. L’Équipe a en effet révélé que le départ de Puel était dans les tuyaux depuis pas mal de temps à Saint-Étienne et notamment depuis un mois. Il faut dire que les Verts stagnent dans les tréfonds du classement et aucune véritable étincelle n’a pu se voir récemment, laissant penser à redressement de la situation. Cela ne semble pas avoir particulièrement affecté le principal intéressé, qui serait vraisemblablement allé au restaurant avec ses adjoints Jacky Bonnevay et Julien Sablé, après avoir appris sa mise à pied. 

Dupraz, le grand favori 

A Saint-Étienne, on s’active désormais pour trouver un nouvel entraineur à placer à la tête de l’équipe, sachant que si Jacky Bonnevay est parti, Julien Sablé est toujours là pour assurer l’intérim. Et une piste se précise déjà ! Nous vous avons révélé sur le10sport.com que le successeur de Claude Puel pourrait bientôt arriver avec Pascal Dupraz, ancien entraineur de Toulouse et du SM Caen. Un nom confirmé par plusieurs médias depuis et souvent accompagné de celui de David Guion, qui aurait vraisemblablement les faveurs de Roland Romeyer. 

Puel va couter près de 3M€ à l’ASSE 

Avant de penser à remplacer Claude Puel, il faudra toutefois lui verser les indemnités de son licenciement. Et ça va couter cher à l’ASSE ! D’après les informations de RMC Sport, cela pourrait tourner autour des 3M€, puisque l’homme de 60 ans gagnait près de 225.000€ par mois et son contrat était censé se terminer en juin prochain, sans oublier son staff et les autres charges. RMC explique que l’intention des dirigeants stéphanois serait de négocier avec Puel, afin de baisser ce montant... mais les choses ne s’annoncent pas simples ! Les relations entre les deux camps seraient fraiches et pour le moment ils ne devraient donc s’en tenir qu’à des discussions à distance, avec leurs avocats. 

Articles liés