Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Déficit, rachat… Ces énormes révélations sur Frank McCourt !

L’OM est en grande difficulté financière et affiche un déficit de 100M€. Alors que les rumeurs sur une possible rachat du club se font de plus en plus nombreuses, la direction actuelle réfute l'idée d'une vente.

Arrivé en 2016 à la tête de l’OM, Frank McCourt avait pour objectif de concurrencer le PSG et de se qualifier chaque année pour la Ligue des champions. Il aura donc fallu attendre un peu plus de trois ans pour voir le club marseillais terminer à la deuxième place au classement de la Ligue 1 et enfin se qualifier pour la compétition européenne. Un résultat satisfaisant obtenu dans un contexte délicat. En effet, l’OM a décidé de se séparer de son directeur sportif Andoni Zubizarreta, présent depuis le début de l’aventure. A cela il faut rajouter les rumeurs insistantes sur un projet de rachat de l’OM par des investisseurs saoudiens et porté par Mourad Boudjellal et l’homme d’affaires franco-tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi. Il faut dire que l’OM se retrouve dans une situation financière délicate et dans un contexte propice à de telles rumeurs.

L’OM en grosse difficulté

L’OM s’est attaché les services de Pape Gueye et pourrait annoncer ce mardi l’arrivée de Leonardo Balerdi en provenance du Borussia Dortmund. Pourtant, la formation est dans le rouge au niveau financier et l’arrêt des compétitions sportives n’a pas arrangé les affaires : « Nous n’avons pas de revenus liés au football depuis mars » a indiqué le club à L’Express. L’OM ne touchera pas non plus l’intégralité des droits TV puisque la LFP a officiellement annoncé l’arrêt de la Ligue 1. Le club marseillais vit une période compliquée et le déficit ne cesse de grimper. Journaliste pour le magazine, Raphael Bloch indique que l’OM affiche un déficit total de 100M€ et ce, malgré un prêt garanti par l’Etat de 29M€. Une situation qui entraîne le mécontentement des supporters qui concentrent leurs critiques sur la direction actuelle à savoir Jacques-Henri Eyraud et Frank McCourt. C’est dans ce contexte que le 26 juin dernier, Mourad Boudjellal indiquait qu’il était porteur d’un projet de rachat avec des « fonds étatiques et privés du Moyen-Orient. » Alors que l’ombre de l’Arabie Saoudite plane sur cette possible vente, Mohamed Ayachi Ajroudi, hommes d’affaires franco-tunisien également impliqué dans ce dossier, a évoqué son envie d’acquérir le club dans un entretien à la Provence il y a quelques jours : « Je sais ce que le club vaut et je connais les estimations de mon équipe. Je laisse le temps à M. McCourt. Et je vais lui dire qu'on est prêt, mais qu'on n'est pas pressé. On aime ce club, on l'adore, on est supporter de l'OM et on veut qu'il gagne. » Malgré les nombreuses sorties médiatiques de Mourad Boudjellal et de Mohamed Ayachi Ajroudi, les propriétaires du club ne comptent pas laisser leur place.

Le clan McCourt campe sur ses positions

Arrivé en 2016, Frank McCourt ne compte pas vendre l’OM. C’est en tout cas ce qu’il a annoncé par le biais de sa porte-parole : « Il n'y a aucune offre, aucun contact, aucune discussion de quelque nature. Le club n'est pas à vendre, il faudrait maintenant que la plaisanterie cesse. Cela ressemble à une campagne de déstabilisation. » Le président du club Jacques-Henri Eyraud a également exclu toute vente : « Tout ça, ce sont des rumeurs, ça n’a aucun intérêt. Nous avons déjà beaucoup fait. Il ne faut pas s’arrêter en chemin » dans des propos rapportés par L’Express. Une position résumée par un proche de la formation marseillaise : « Ce n’est pas parce que je suis amoureux de ta fille que je vais réussir à me marier avec elle. » Un message clair en direction de Mourad Boudjellal et de Mohamed Ayachi Ajroudi accusés de mettre la pression sur Frank McCourt et d’obtenir ainsi le soutien des supporters marseillais. Cela n’empêche pas Jacques-Henri Eyraud de poursuivre son rôle et de continuer à développer le club. Le dirigeant serait persuadé que l’équipe repose sur des fondements solides et voudrait renforcer le club en travaillant « sur la marque OM. » Selon Jacques-Henri Eyraud, l'équipe ne doit pas se reposer que sur le football et doit s’ouvrir à d’autres domaines. Une position qui explique sa volonté de recruter un directeur du football censé gérer la vie sportive du club et un « head of business » qui est chargé de l’ensemble des fonctions opérationnelles et fonctionnelles du club hors football (Hugues Ouvrard a été nommé à ce poste). Reste à savoir si ces déclarations auront raison de l’intérêt de Mourad Boudjellal et Mohamed Ayachi Ajroudi pour l’OM ou si ce dossier connaîtra des avancées concrètes dans les prochains jours.

Articles liés