Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Le Qatar a changé de cap pour le recrutement !

Quatrième club le plus dépensier de la décennie, le PSG semble se concentrer désormais sur des dossiers à moindre coût et notamment sur l'arrivée de joueurs libres.

Il y a près de dix ans, QSI rachetait le PSG. Avec des moyens colossaux, les nouveaux propriétaires du club parisien donnaient un nouveau visage au groupe en recrutant des joueurs de classe mondiale. Les premières années, Nasser Al-Khelaïfi, mais aussi Leonardo ont réussi de jolis coups en parvenant à attirer Javier Pastore, Thiago Silva, mais surtout Zlatan Ibrahimovic. Des joueurs qui ont permis au PSG de passer un cap et de se faire une place dans le gotha du football européen. Multiple fois champion de France, le club parisien n’a toutefois jamais réussi à triompher en Ligue des champions, son objectif principal. Pour enfin parvenir à réaliser ses objectifs, Nasser Al-Khelaïfi prenait la décision en 2017, de réaliser deux opérations, qui allaient marquer l’histoire de la Ligue 1. Cette année-là, le PSG dépensait 222M€ pour s’offrir Neymar, considéré alors comme l’un des trois meilleurs joueurs de la planète. Pour l’accompagner en attaque, le club parisien s’attachait les services de Kylian Mbappé, la pépite du football français pour 145M€ sans les bonus. Mais depuis l’été 2019, les dirigeants ont réduit la voilure se concentrant notamment sur l’arrivée de joueurs libres ou en prêt. Lors de l’été 2020, le club de la capitale s’offrait gratuitement Rafinha, mais aussi Moïse Kean, Danilo Pereira et Alessandro Florenzi, prêtés. Et lors du dernier mercato estival, le PSG s’est concentré quasi-exclusivement sur des joueurs libres.

Le PSG se concentre sur des dossiers à 0€ après avoir fortement dépensé

Mis à part Achraf Hakimi, recruté contre un chèque de 65M€, et Nuno Mendes, arrivé sous la forme d’un prêt, le PSG n’a recruté que des joueurs libres de tout contrat. Georginio Wijnaldum, Lionel Messi, Gianluigi Donnarumma et Sergio Ramos, quatre joueurs de classe mondiale ont rejoint gratuitement les rangs parisiens. Le club parisien a réussi à se montrer persuasif, comme avec le milieu de terrain néerlandais proche de rejoindre le FC Barcelone, mais aussi à sauter sur les opportunités. Après avoir appris que Sergio Ramos et Lionel Messi ne prolongeraient pas avec leur équipe respective, les dirigeants n’ont pas hésité à passer à l’action très vite afin de prendre de court la concurrence. Alors que le mercato estival a fermé ses portes il y a quelques semaines, Leonardo voudrait rééditer son exploit et s’est déjà mis au travail, à la recherche d’opportunités sur le marché. Fragilisé par la crise de la Covid-19, le PSG ne souhaite plus dépenser à tout va et se concentre sur des dossiers à moindre coût. Il faut dire aussi que le PSG ne ressent pas forcément le besoin de dépenser de fortes sommes dans des dossiers d’envergure avec l'effectif qu'il possède. 

Plusieurs pistes déjà activées par Leonardo pour 2022

Comme souvent, le dirigeant brésilien regarde en Serie A et notamment dans son ancienne équipe, le Milan AC. A en croire la presse italienne, le club parisien a entamé des contacts avec l’entourage de Franck Kessié, sous contrat jusqu’en 2022 avec l’équipe milanaise. Le PSG souhaiterait le recruter à la fin de la saison pour renforcer l’entrejeu. Mais l’international ivoirien n’est pas la seule piste à 0€ activée par Leonardo. Ce dernier suivrait aussi Marcelo Brozovic, sous contrat avec l’Inter jusqu’en juin 2022, mais qui aurait prévu de rencontrer ses dirigeants pour faire un point sur son avenir. Le responsable parisien n’hésiterait pas aussi à regarder en Premier League. Le PSG a été annoncé notamment sur les traces d’Antonio Rüdiger, qui demanderait une revalorisation salariale à Chelsea pour prolonger. Car même si le PSG veut éviter de verser des indemnités de transferts, il ne peut échapper à la question du salaire. Par exemple, le club parisien va verser un salaire annuel de 25M€ à Lionel Messi selon nos informations exclusives. Une somme colossale versée à un joueur, qui rapporte néanmoins beaucoup à l’équipe. Les ventes de maillot sont un succès et le PSG a connu un regain de popularité sur les réseaux sociaux. Les dépenses colossales commencent à porter leur fruit, du moins sur le terrain marketing. Reste désormais au PSG à remporter la Ligue des champions et justifier ces transferts colossaux.

Articles liés