Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato : OM, FC Nantes... Kombouaré se lâche sur le feuilleton Kolo Muani !

Présent en conférence de presse ce mercredi, Antoine Kombouaré s'est exprimé longuement sur l'avenir de Randal Kolo Muani, en fin de contrat en juin avec le FC Nantes et annoncé comme une piste à l'étude pour l'OM.

A la recherche d’opportunités sur le marché, l’OM serait sur le point d’acter l’arrivée d’un attaquant. Libre de rejoindre l’équipe de son choix, Cédric Bakambu serait proche de s’engager avec le club marseillais jusqu’en 2024. A la recherche de renforts offensifs, Pablo Longoria se serait également penché sur le dossier Randal Kolo Muani. Sous contrat avec le FC Nantes jusqu’en juin prochain, l’attaquant aurait reçu une offre de l’OM, mais ce dernier est proche d’une arrivée à l’Eintracht Francfort selon les informations exclusives du 10Sport.com. Toutefois, ces dernières heures, ce feuilleton a connu un rebondissement de taille. Selon Canal + et Ouest-France, les dirigeants du FC Nantes auraient saisi la FIFA. La raison ? Le président Waldemar Kita pense que Randal Kolo Muani s’est engagé en automne dernier avec la formation allemande. Une information démentie par Jean-Philippe Durand, recruteur pour l’Eintracht Francfort : « Évidemment que non, c’est impossible (qu’il ait signé). Un joueur ne peut pas signer, je ne sais pas pourquoi il a saisi la FIFA. Je pense que le président Kita est vexé et qu’il cherche une porte de sortie par rapport à cela. Il est en difficulté sur ce dossier et ça ne lui plaît pas. C’est un joueur qu’on suit depuis plusieurs années et à qui Francfort a fait une offre la saison dernière, refusée par le FC Nantes. Il y avait un accord verbal entre nous et le joueur. Aujourd’hui, rien n’est signé et on n’a aucune garantie. On espère mais on sait aussi qu’il y a beaucoup de clubs derrière lui ».

« Le président est dans son rôle, il défend les intérêts du club »

Ce mercredi, Antoine Kombouaré était présent en conférence de presse et s’est prononcé sur la décision de Waldemar Kita. « Il y a la position du président que je comprends. Le plus important pour nous, c’est d’avoir tous les joueurs bien, concentrés sur leur travail et impliqués pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Il n’y a pas de polémique. Pour vous, c’est une polémique. Le président est dans son rôle, il défend les intérêts du club. S’il estime que Francfort ou n’importe quel club a fait une faute, il défend ses intérêts. Le président veut peut-être essayer de récupérer de l’argent, il est peut-être vexé, je n’en sais rien. Randal sait comment on travaille, ce qu’on attend de lui. Ça aurait pareil pour n’importe quel autre joueur dans cette situation » a confié l’entraîneur du FC Nantes.

« Randal a cinq mois et demi pour donner ce qu’il a donné »

Dans un second temps, le technicien s’est exprimé sur l’avenir de Randal Kolo Muani et ne ferme pas la porte à une prolongation de contrat, malgré les envies de départ du joueur. « Ce que je vais dire ne sert à rien puisque vous avez le droit d’en douter. Vous regarderez les performances de Randal. Mais je ne suis pas inquiet du tout. On travaille pour que les garçons se sentent bien et heureux. Randal a cinq mois et demi pour donner ce qu’il a donné. Il est très heureux ici, a envie de faire une grande deuxième partie de saison et on va tout faire pour qu’il marque des buts et nous amène le plus haut possible. Et pourquoi pas rester avec nous ? Randal est avec nous jusqu’à la fin de la saison et on va tout faire pour qu’il soit performant pour le FC Nantes » a confié Kombouaré devant les médias. Toutefois, comme le confirme RMC Sport, les dés sont jetés dans ce dossier : Kolo Muani quittera le FC Nantes cet été.

Articles liés