Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone : Survie, présidentielles… Tebas avertit le Barça !

En difficulté au niveau financier, le FC Barcelone va devoir nommer un nouveau président courant janvier. Sur les deux cas, le président de la Liga Javier Tebas a envoyé un message clair au Barça…

Ces derniers mois, le FC Barcelone ne fait que traverser des tempêtes, que ce soit sur ou en dehors du terrain. Pour rappel, depuis le début de l’année civile, plusieurs échauffourées ont été notées entre les dirigeants et les joueurs. Premièrement en février avec la déclaration accusatrice de l’ex-secrétaire technique Eric Abidal envers la responsabilité du vestiaire dans le licenciement d’Ernesto Valverde. Ce qui avait engendré un tacle de Lionel Messi. Par la suite, il y a eu le scandale de l3 Ventures ainsi que tout ce qui s’est dit au niveau de la réduction des salaires au mois de mars dans le cadre du Covid-19. Plus récemment, l’humiliation subie face au Bayern Munich en Ligue des champions a débouché sur le limogeage de Quique Setién et sur le départ d’Eric Abidal avant que Josep Maria Bartomeu ne choisisse de démissionner avec l’ensemble de sa direction à la fin du mois d’octobre. Et maintenant ? Alors que le FC Barcelone a traversé sa première saison blanche depuis 2008 et que les finances du club se sont rarement portées aussi mal, du changement est attendu. Et le premier point qui devra être réglé par Carles Tusquets, président du Barça par intérim, est la question des salaires.

Tebas glisse un conseil pour «la survie du Barça»

Début novembre, le FC Barcelone était en état d’urgence concernant les rémunérations des joueurs. Et la situation n’aurait pas vraiment changé. En effet, la masse salariale du club étant trop importante, le Barça devait alors trouver le moyen de diminuer de 190M€ sa masse salariale selon la RAC1 sous peine de faire faillite. Carles Tusquets assurait d’ailleurs en parallèle que des recrues débarqueraient au FC Barcelone si et seulement si « l’effectif accepte de réduire son salaire. C’est la situation telle qu’elle est ». Président de la Liga, Javier Tebas est bien conscient de la situation dans laquelle le FC Barcelone se trouve actuelle d’un point de vue économique. Et en marge du MARCA Sport Weekend, Tebas a fait passer un message clair au Barça ainsi qu’au FC Valence. « Valence doit vendre des joueurs et le FC Barcelone doit baisser les salaires, il n'y a pas d'autre option. Ce n'est pas une question de cadres qui le font parce qu'ils le veulent, c'est pour la survie des clubs ». La survie des clubs. Le terme est fort et semble bien décrire la galère dans laquelle est englué le Barça. Dans le même temps, des élections présidentielles vont vraisemblablement avoir lieu le 24 janvier prochain afin d’élire le successeur de Josep Maria Bartomeu.

L’avertissement de Tebas aux candidats pour la présidentielle

Et là aussi, Javier Tebas a eu son mot à dire. Le président de la Liga a profité de sa prise de parole lors de l’évènement organisé par Marca afin de prévenir les candidats que le « catalanisme » ne pouvait pas avoir sa place dans le nouveau projet qui sera instauré au sein du club blaugrana. « Je ne sais pas si ce sera Font, Laporta, Freixa, Rosell... Je m'en fiche, mais je dirais deux choses : à Font et Joan - Laporta - qui sont deux gars très capables, que la question de l'indépendance soit laissée de côté. C'est une équipe de Catalogne, mais elle est tellement internationale qu'il n'est pas bon pour elle de continuer à défendre ce catalanisme qui est un véhicule de soutien à l'indépendance ». Victor Font, Joan Laporta et consort sont donc prévenus…

Articles liés