Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Pochettino met enfin la main sur un renfort très attendu !

Absent des terrains depuis plus d’un an, Juan Bernat a enfin effectué son retour à la compétition avec le Paris Saint-Germain ce vendredi à l’occasion de la rencontre contre Angers (2-1) au Parc des Princes.

Juan Bernat a enfin rejoint la lumière au bout du tunnel. Victime d’une rupture des ligaments croisés en septembre 2020, l’international espagnol a traversé une convalescence extrêmement difficile, notamment marquée par une infection post-opératoire à son genou. De ce fait, le latéral gauche du PSG a mis encore plus de temps que prévu pour revenir, lui qui devait à l’origine effectuer son retour à la compétition en mars 2020. Finalement, c’est près d’un an et un mois plus tard que Juan Bernat a retrouvé la pelouse du Parc des Princes en Ligue 1 ce vendredi à l’occasion de la réception d’Angers pour le compte de la dixième journée du championnat, permettant à Mauricio Pochettino d'avoir à sa disposition un nouveau joueur important de l'effectif. 

« J'ai eu la chair de poule », confie Juan Bernat après avoir été acclamé par le Parc des Princes

Ainsi, tout naturellement, celui qui est entré la 63e minute de jeu à la place d’Abdou Diallo n’a pas caché sa joie et son émotion au sortir de la rencontre lors de son passage en zone mixte, dans des propos relayés par Foot Mercato. « Heureux. J'étais très heureux de retrouver le terrain, de jouer au football, de faire ce que j'aime le plus. Je me sens très heureux. Aujourd'hui (vendredi), c'est un jour très important pour moi, parce que ça a été un chemin très très long, plus d'un an. J'ai eu la chair de poule quand j'ai entendu le public chanter mon nom. Je suis très heureux d'être de retour », a soufflé l’ancien joueur du Bayern Munich.

Mais Juan Bernat n’en est pas resté là et s’est également exprimé sur ses longs mois de convalescence. Et le moins que l’on puisse dire est qu’il doit réellement savourer ce retour à la compétition puisqu'il dit même avoir craint de ne plus être en mesure de jouer à cause des complications survenues sur son genou. « J'espère que le plus compliqué est derrière moi et je regarde vers l'avenir. Ç'a été difficile, parce que c'est une blessure qui s'est compliquée. J'ai dû passer sur le billard trois fois. Normalement, une blessure de ce genre, c'est entre 5 et 7 mois pour revenir. Moi, j'ai mis 13 mois, presque le double. Il y a des moments difficiles, où tu penses que le genou ne répondra plus. C'est dur. J'ai eu beaucoup de mal à le vivre. Je veux oublier, laisser ça derrière moi, être heureux et faire ce que j'aime à nouveau », a soufflé le joueur du PSG.

Désormais, tout l’enjeu pour Juan Bernat sera de regagner sa place dans le onze de Mauricio Pochettino. Cette tâche promet d’être ardue. Absent de la liste en Ligue des champions pour la phase de poules, l’Espagnol va au moins pouvoir travailler sereinement. Mais il va aussi devoir composer avec la concurrence de Nuno Mendes, arrivé cet été en prêt en provenance du Sporting dans le cadre d’un prêt payant de 7 M€ assorti d’une option d’achat fixée à 40 M€. Toutefois, Juan Bernat s’est montré très sportif au moment d’aborder ce sujet, estimant que cette nouvelle concurrence est totalement normale dans une équipe comme le PSG. « Il y a beaucoup de concurrence dans l'équipe, le PSG a très bien recruté, nous avons une très bonne équipe. On veut tout gagner, c'est normal qu'il y ait de beaucoup de concurrence. Il faut être au top pour se battre pour sa place et, à la fin, c'est l'entraîneur qui fait ses choix », a expliqué Juan Bernat. Reste à savoir quelle place il parviendra à occuper au cours des prochains mois.

Articles liés