Accès direct au contenu

Foot - Autres

Polémique - Sextape Valbuena : Pierre Ménès en remet une couche sur le malaise Benzema !

Après l’interview de Karim Benzema sur TF1 mercredi soir, Pierre Ménès s'est de nouveau exprimé sur l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena.

Après sa mise en examen pour tentative d’extorsion de fonds sur Mathieu Valbuena, Karim se retrouve au centre des critiques sur l’affaire de la sextape. L’attaquant du Real Madrid pourrait être ainsi quitter la capitale espagnole mais également être exclu de l’équipe de France. Lors de sa chronique sur Direct-Matin, Pierre Ménès est de nouveau revenu sur cette polémique.

« Benzema n’est pas l’ennemi public N°1 ni Mesrine »

« Karim Benzema n’est pas l’ennemi public numéro un ni Jacques Mesrine. Même s’il devait être reconnu coupable dans cette histoire de chantage à la sextape vis-à-vis de Mathieu Valbuena, sa condamnation serait minime et très certainement avec sursis. Il s’agit donc d’une petite affaire minable. Et on parle de justice pénale, de justice morale, mais, pardonnez-moi, on s’en tape totalement. La seule chose qui compte dans cette histoire, c’est la morale sportive, et l’avenir de Benzema avec les Bleus et probablement avec le Real Madrid », estime Pierre Ménès

« Benzema n’avait pas à s'en mêler »

« En ce sens, la fameuse interview de TF1, qui n’a pas été aussi catastrophique que cela, vu l’aisance légendaire de Benzema dans la communication, a révélé un élément essentiel. Mathieu Valbuena et Karim Benzema ne pourront plus jamais jouer sous le même maillot. Le meneur de Lyon a clairement chargé Benzema dans son audition auprès de la juge chargée de l’affaire. Ce dernier dit qu’il a voulu ’’rendre service’’ à son coéquipier. Pôle Nord, pôle Sud… On peut prendre le problème dans tous les sens, Benzema n’avait pas à se mêler, d’une façon ou d’une autre, de cette sordide tentative d’extorsion de fonds. Aujourd’hui, ce n’est pas cette affaire qui va permettre de rétablir la paix et la sécurité dans le monde. Ce n’est pas elle qui va contribuer à stopper le réchauffement climatique », insiste le consultant de Canal+.

Articles liés