Accès direct au contenu

Foot - Jeux

FIFA 20 : Le 10 Sport a testé FIFA 20 pour vous !

Disponible depuis le 27 septembre, FIFA 20 présente quelques nouveautés sur la forme avec notamment de nombreux modes de jeu. Sur la fond, ce nouvel opus reste classique avec toutefois quelques améliorations. Découvrez le test de la rédaction du 10 Sport. 

Après une longue attente, la plus célèbre simulation de football est de retour ! FIFA 20 est effectivement disponible depuis le 27 septembre avec des nouveautés très attendues. En terme de jouabilité, ce nouvel opus est beaucoup plus fluide tandis que comme chaque année, de nouveaux modes de jeu sont également disponibles. Le plus attendu est bien évidemment le Volta qui remet le football de rue au centre des débats. Enfin, le mode le plus en vue de FIFA reste résolument classique. FUT présente effectivement peu de nouveautés. Mais les fans de la série devraient toutefois être satisfaits.

Un jeu plus fluide et toujours aussi beau sur la forme

Ainsi, cette année, la jouabilité connait un vrai renouveau. Le contrôle de balle a été amélioré tandis que les un contre un ont été retravaillés. Le rendu est plus réaliste, mais influence également la défense, plus difficile à contrôler. La défense automatique a été abandonnée ce qui offre pour le moment des scores-fleuves dans les matches en ligne. Des patches devraient améliorer légèrement cet aspect, tout comme la sévérité de l’arbitre. En effet, il est bien difficile de défendre en sachant que la moindre faute engendre un carton jaune. Mais là encore, il y a fort à parier qu’un patch vienne corriger la rigueur de l’homme en noir qui a la gâchette très facile dans ce nouvel opus. À noter également qu’un nouveau système a été mis en place pour les penalties et surtout les coups francs. Bien que cela demande un temps d’adaptation, le rendu visuel est plutôt agréable et cela offre surtout une importante variété de frappes rendant encore une fois le jeu plus réaliste. En ce qui concerne le visuel global, FIFA 20 est dans la lignée de ses prédécesseurs. L’ambiance dans les stades est encore une fois très bien retranscrite et renforcée par l’utilisation de nouveaux tifos impressionnants. Les joueurs et les stades modélisés sont également toujours plus nombreux.

Un mode Volta décevant

Cependant, une déception apparait dans ce FIFA 20, le mode Volta, pourtant très attendu. Présenté comme le nouveau FIFA Street, il peine finalement à répondre aux attentes suscitées. Effectivement, Volta ressemble plus à un match normal dans une ambiance urbaine qu’à un renouveau de FIFA Street où les gestes techniques étaient mis en avant. Bien que très beau sur la forme et présentant une diversité de terrain impressionnante, on ne retrouve pas réellement ce qui fait le charme du football de son illustre prédécesseur, à savoir la mise en avant des gestes techniques comme c’était le cas dans FIFA Street, véritable référence sur football de rue sur console. Autrement dit, le mode Volta n’est pas déplaisant en soi, mais ne répond pas aux attentes et aux promesses de remettre le foot urbain au cœur du jeu.  

Nouveautés minimalistes pour FUT

En ce qui concerne sa poule aux oeufs d’or, FIFA a décidé de ne pas prendre de risque. En effet, le très lucratif FIFA Ultimate Team n’a pas beaucoup évolué. D’ailleurs, EA Sports a très peu communiqué sur ce sujet, laissant augurer peu de nouveautés. Et c’est le cas, FUT 20 s’appuyant sur ce qui fonctionne depuis plusieurs années. Le mode Rivals, qui offre une qualification pour la compétition du week-end FUT Champions, est toujours présent et demande toujours d’être autant assidu. Les Clash d’Équipes sont encore présents tandis que comme pour son prédécesseur, FUT 20 propose de nombreux Défis Créations d’Équipes qui permettent de remporter des packs ou des cartes rares. Malgré tout, il semble toujours aussi compliqué de gagner des crédits. Les solutions sont simples, soit faire de l’achat-revente, soit mettre de l’argent dans le jeu. À moins d’avoir beaucoup de chance et de packer un gros joueur. Dans tous les cas, c’est le mode de jeu le plus rentable pour EA Sports. Alors pourquoi changer une équipe qui gagne ?

Les joueurs qui ont le plus progressé entre FIFA 19 et FIFA 20 

Malgré tout, comme tous les ans, les notes des joueurs seront scrutées. Et alors que cette année, c’est Lionel Messi le mieux noté avec un 94 de général devant Cristiano Ronaldo (93) et Neymar (92), d’autres joueurs ont connu une belle progression. C’est le cas des nouveaux cracks européens que sont Jadon Sancho, qui voit sa note grimper de 12 points pour atteindre 84, et João Felix qui a rejoint l’Atletico de Madrid pour 126M€ cet été. Le jeune Portugais gagne 11 points sur sa note avec un joli 80. Frenkie De Jong (85) prend également 8 points tout comme Nicolas Pépé (83). Deux recrues de l’OL font également une belle progression à savoir Joachim Andersen (78) qui grimpe de 8 points et Youssouf Koné (75) qui prend 10 points sur sa note. Petit cocorico, cinq Français font partie des vingt joueurs qui ont connu la meilleure progression : Matteo Guendouzi (75; +8), Dan-Axel Zagadou (79; +10), Jean-Clair Todibo (71; +11), Evan N’Dicka (76; +12) et surtout William Saliba qui enregistre la meilleure progression en gagnant 15 points pour arriver à la note de 71.

Les joueurs qui ont le plus régressé entre FIFA 19 et FIFA 20

Mais il ne peut pas y avoir que des heureux. Plusieurs joueurs ont vu leur note dégringoler, et non des moindres. Ainsi, Gianluigi Buffon (83) et Alexis Sanchez (82) perdent tous deux cinq points tandis qu’Andrès Iniesta limite la casse avec un -4 et passe à 83. Même chute pour Jean-Michaël Seri (78), Jemerson (75), Bastian Schweinsteiger (76) et Islam Slimani (74). Malgré tout, l’attaquant de l’AS Monaco pourrait bien inverser la tendance lors de la prochaine mise à jour compte tenu de son début de saison. Mais la palme de la plus grande régression revient à un autre Monégasque : Naldo. Le défenseur brésilien perd 6 points et pointe désormais à une note générale de 80.

Un FIFA qui fait évoluer son gameplay, mais qui évolue peu

Pour conclure, FIFA 20 offre des nouveautés intéressantes au niveau de son gameplay afin de rendre le jeu plus réaliste notamment dans le contrôle de la défense, plus manuel et difficile à prendre en mains. En revanche, la déception vient du nouveau mode Volta présenté comme le successeur de FIFA Street, mais qui ne répond pas aux attentes suscitées quant au retour du football de rue au premier plan. De son côté, FIFA Ultimate Team reste très classique, mais le format, déjà payant, devrait contenter la plupart des fans de la série. Malgré ces petites déceptions, FIFA 20 reste très complet et continue d’offrir de la qualité. Mais pour les prochains opus, de réelles nouveautés seront attendues.