Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Tout le clan Donnarumma fait front face aux attaques !

Toujours pas digéré par les supporters du Milan AC, le départ libre de Gianluigi Donnarumma au PSG durant le mercato estival continue de déchainer les passions dans la cité lombarde. Et face aux sifflets subis par le gardien italien, son agent Mino Raiola ainsi que son père sont montés au créneau pour l’aider à faire face.

« Je serai toujours un fan de Milan. Je suis content pour Pioli, je l'entends souvent [...] Être sifflé ? Si quelque chose comme ça arrivait, je serais désolé », avait indiqué Gianluigi Donnarumma avant la demi-finale de Ligue des Nations disputées mercredi soir entre l’Italie et l’Espagne (1-2), alors que le gardien transalpin retournait à San Siro pour la première fois depuis son départ au PSG. Arrivé au terme de son contrat avec le Milan AC en juin dernier, après des mois des négociations acharnées entre les deux parties, Donnarumma a donc préféré partir libre et répondre favorablement aux sollicitations de Leonardo au PSG, ce qui a été vécu comme une haute trahison par les supporters milanais. Lors du match face à l’Espagne, il a donc été copieusement hué par San Siro, et ces attaques liées à son choix de rejoindre le PSG ne passent pas au sein de son entourage…

Raiola et le père de Donnarumma montent au créneau

Mino Raiola, le célèbre agent de Gianluigi Donnarumma, a poussé un coup de gueule à ce sujet dans les colonnes du Corriere dello Sport ce vendredi : « Je suis dégouté par les huées contre Gigio, et maintenant je me demande pourquoi Milan n’est pas intervenu officiellement pour prendre ses distances avec le différend, pour le défendre d’une manière ou d’une autre, après que cette bannière soit apparue sur un pont de Milan. A-t-il tué quelqu’un par hasard ? Je ne sais pas. La vérité est que Milan ne le savait pas ou ne pouvait pas le garder. Essayez de demander à n’importe qui, ce qu’un père recommanderait à son fils : rester à Milan ou aller au Paris Saint-Germain ? C’est très triste et honteux ce qui s’est passé au stade. C’est honteux que des supporters s’en prennent à un garçon qui n’a rien fait de mal, dont la faute serait simplement d’avoir exercé son droit au libre choix. Parce qu’il n’y a pas d’autres raisons de le huer », lâche Raiola. Même son de cloche chez le père de Donnarumma, interrogé par La Repubblica : « J'étais au stade et évidemment j'ai entendu les huées. Je m'y attendais un peu même si j'espérais que cela n'arriverait pas. Gigio jouait pour l'équipe nationale, pas pour son club. L'équipe nationale appartient à tout le monde, il n'y a rien de plus beau que d'encourager le maillot bleu. Les sifflets lui font plus mal que nous (…) Il s'est bien installé à Paris aussi et il est content, nous aussi. Il suit son chemin et ne se laisse pas conditionner. Il est plus fort que ces sifflets ». Le clan Donnarumma a donc décidé de faire front pour assurer la défense du nouveau gardien du PSG, mais reste à savoir si la situation s’apaisera au fil du temps avec le public milanais.

Articles liés