Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Vente, McCourt... Longoria calme tout le monde !

Depuis près d'un an, la vente de l'Olympique de Marseille ne cesse de faire parler. A tel point que plusieurs rumeurs circulent concernant la possibilité de voir Frank McCourt vendre le club à Al-Walid bin Talal. Toutefois, à l'OM, le ton est toujours le même et Pablo Longoria insiste : aucune vente n'est à l'ordre du jour. 

Voilà désormais quasiment un an que la vente de l'OM est au cœur des rumeurs. D'abord peu sérieuses, elles ont pris de l'ampleur ces dernières semaines. En effet, le projet lancé par Mohamed Ayachi Ajroudi et Mourad Boudjellal étant rapidement tombé à l'eau, en février dernier, le journaliste Thibaud Vézérian assurait que l'OM était vendu. Frank McCourt ayant d'après lui accepté de vendre le club à Al-Walid bin Talal. Une information rapidement démentie par le Bostonien lui-même qui s'est rendu à Marseille au mois de mars. L'homme d'affaires américain a réalisé des changements importants en interne en remplaçant notamment Jacques-Henri Eyraud par Pablo Longoria à la présidence de l'OM. Un choix très fort que Frank McCourt justifiait par la nécessité de donner un nouveau souffle à son projet. Une ambition totalement contraire à une vente du club comme il l'a plusieurs fois répété.

Pour Bin Talal, les avis divergent

Mais cela n'a pas suffi à calmer les rumeurs puisque ces derniers jours, So Foot consacrait un reportage à ce dossier et avait notamment contacté une source qui se montrait sans équivoque : « L’OM est vendu, et l’officialisation est pour bientôt. » Toutefois, toujours rien d'officiel. Et pour cause, le journaliste de l’AFP Emmanuel Barranguet refroidissait ce dossier, toujours pour So Foot : « Pour moi, d’après les sources qui m’ont parlé, pas trop loin d’Al Walid, il aurait dit non (...) Côté McCourt, on m’a dit non non non. Il est fort probable qu’il vende un jour, personnellement je ne crois pas à cette histoire de le garder dans sa famille, mais je ne pense pas que ce soit la bonne conjoncture pour vendre, entre la Covid-19 et des résultats mauvais, son produit est dévalué ». Un avis visiblement partagé par le journaliste anglais Ben Jacobs. « Mise à jour sur le rachat de Marseille. On m'a dit que le Prince Talal a maintenant mis fin à son intérêt pour l'OM. Il n'y aura pas d'accord saoudien. Les parties n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur un prix malgré les discussions en cours depuis novembre dernier. Comme dans ma dernière mise à jour, McCourt n'est pas prêt à vendre à moins qu'une offre astronomique soit déposée. Le Prince Talal a une forte affinité avec l'OM, et a envisagé d'acheter le club à trois reprises. Mais la position de McCourt, "pas à vendre", est authentique. Les sources de Kingdom Holding (société d’investissements du prince saoudien Al-Walid ben Talal, NDLR) me disent que Talal n'a pas l'intention d'acheter un club étranger pour la vanité, seulement pour la valeur commerciale », écrivait-il sur son compte Twitter.

Face aux rumeurs, l'OM tient bon

Pas de quoi refroidir Thibaud Vézirian pour autant. « Si je confirme les informations de Ben Jacobs ? Non, c’est bidon ce qu’il raconte », lâchait-il sur sa chaîne YouTube avant d'en rajouter une couche en réponse à l'un des commentaires dans sa vidéo : « Ouais bon… Christophe, si tu es supporter de l’Olympique de Marseille tu seras très content dans quelques mois. » Autrement dit, les informations divergent concernant la vente de l'OM. Mais une chose est sûre, au sein du club phocéen, le discours est toujours le même. Présent en conférence de presse, Pablo Longoria adopte le même ton que Frank McCourt.  « C’est un sujet dont je suis surpris. J’ai lu beaucoup de choses sur la conférence d’aujourd’hui pour annoncer cela. La question d’une vente, depuis janvier, McCourt a dit qu’il ne vendait pas le club. Il a communiqué dans différents entretiens que le club n’était pas en vente. Il a dit aux supporters que le club n’est pas en vente. Dans mes discussions avec lui, on parle du futur. Il y a des intérêts des gens pour nous déstabiliser. Pour le moment, le club n’est pas en vente », a confié le président de l'OM devant les médias. Reste désormais à savoir qui aura finalement raison dans ce dossier...

Articles liés