Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Vente, Boudjellal... Frank McCourt douche les espoirs de Mohamed Ayachi Ajroudi !

Très pressant dans les médias, Mohamed Ayachi Ajroudi ne cesse de faire le forcing afin de convaincre Frank McCourt de vendre l'Olympique de Marseille. Un comportement qui agace passablement le Bostonien qui répète qu'il ne compte pas lâcher le club.

Depuis plusieurs semaines, les rumeurs concernant la vente de l'OM s'intensifient. Mais depuis l'annonce de Mourad Boudjellal d'être porteur d'un projet de rachat, tout s'est accéléré. Mohamed Ayachi Ajroudi, à l'origine de ce projet, a d'ailleurs pris le relais dans les médias et met désormais clairement la pression sur Frank McCourt après avoir mandaté la banque d'affaires Wingate pour transmettre une offre au Bostonien. « L’objectif est de se mettre autour d’une table pour discuter. Quel délai cela va prendre ? Cela ne dépend pas de moi. Nous ne sommes pas aussi pressés que l’on peut le lire ou l’entendre. On veut faire un gentlemen’s agreement avec le propriétaire actuel. Nous ne sommes pas pressés », a par exemple confié Ajroudi au Figaro avant d'en rajouter une couche, assurant que Frank McCourt était vendeur : « Je les ai sentis à l’écoute dès le début. C’est la presse qui dit le contraire. Il était vendeur l’année dernière, pourquoi plus maintenant ? Il a même donné les chiffres et à quel prix il veut sortir. On n’est pas parti (sur le projet) comme ça… On veut investir et créer de la richesse à l’OM. »

Les démentis s'enchaînent

Et visiblement, le comportement de Mohamed Ayachi Ajroudi agace passablement Frank McCourt dont l'entourage a plusieurs fois démenti les velléités de départ. Mais comme l'homme d'affaires franco-tunisien et ses collaborateurs n'ont visiblement pas compris le message, c'est cette fois-ci la porte-parole de Frank McCourt qui a mis les choses au clair. « Il n’y a aucune rencontre, aucune discussion avec qui que ce soit, aucune offre. C’est totalement faux. Le club n’est pas à vendre. C’est une opération de déstabilisation », a assuré Karine Allouisau Figaro. Un message très clair qui fait suite à une première mise au point musclée puisque dès jeudi soir quand elle démentait les contacts entre Mohamed Ayachi Ajroudi et l'OM « qui n’est pas à vendre de toute façon. » D'ailleurs, Mohamed Ayachi Ajroudi se montre plus prudent que son associé lorsqu'il évoque les intentions de Frank McCourt. « C’est aussi de la politique. On ne lui mettra pas un pistolet sur la tête pour qu’il vende mais je pense que tout est discutable », confie-t-il à RMC.

L'indice lâché par Villas-Boas...

Et pour cause, Frank McCourt semble encore loin d'être parti. Dans les colonnes de L'Equipe, André Villas-Boas rappelle d'ailleurs que le Bostonien est encore très impliqué à l'OM et compte encore investir : « Il m’a dit quelque chose de marquant : il voudrait continuer à faire des investissements pour l’OM mais il est mis en difficulté par le fair-play financier. J’ai senti qu’il était sincère, qu’il voulait continuer à investir mais que juridiquement il ne peut pas. De toute façon, Andoni, Albert et moi avions plutôt pensé à l’équilibre des comptes de l’OM, on a toujours su qu’on devait vendre et acheter des joueurs pas trop chers, ou libres, ou prêtés. Moi, j’ai expliqué à Frank que, si je restais, cela aurait un effet direct sur le groupe. Comme on a un bon groupe, établi, des bons rapports entre nous, cela donne envie aux joueurs de rester avec le coach. Si je quittais l’OM, cela pouvait donner envie aux joueurs de chercher des sorties. J’ai voulu bien l’expliquer à Frank et Jacques-Henri. Ils m’ont dit qu’ils voulaient absolument que je reste, et ils m’ont proposé une prolongation (il lui reste un an de contrat). Mais ils sont avertis de l’effet que cela pourrait avoir sur le groupe. » Par conséquent, malgré le pressing constant de Mohamed Ayachi Ajroudi et Mourad Boudjellal, l'OM est encore loin d'être vendu...

Articles liés