Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Pablo Longoria peut rêver d'un énorme mercato !

Alors que l'UEFA pourrait mettre fin au fair-play financier, l'OM pourrait bien en profiter pour se renforcer cet été sur le marché des transferts.

« Combien je vais investir pour l’OM ? Nous avons la preuve que cela ne dépend pas de combien on dépense. Cela ne change pas le résultat qu’on espère. J’ai investi plus que ce que j’avais prévu sans les résultats. Il faut être plus intelligent, être plus créatif que de prendre de l’argent et le mettre sur la table. L’argent ne fait pas tout. Il faut le faire judicieusement. » Il y a quelques jours, Frank McCourt se montrait assez flou quant à sa capacité d'investissement pour le prochain mercato de l'OM. Il faut dire qu'avec la crise économique actuel, il est difficile de se projeter, mais la suppression du fair-play financier pourrait bien faire les affaires du club phocéen comme l'explique l'économiste du sport Vincent Chaudel

«Sans le FPF d'aujourd'hui, l'OM peut effectivement décider de renforcer son effectif»

« Avec la crise, si on applique les règles du FPF aujourd'hui, même les plus grands clubs ne seront pas capables de tenir. Il fallait donc, a minima, assouplir. Mais, si on se dirige vers de grandes transformations, c'est surtout par rapport au bras de fer actuel entre la FIFA et l'UEFA sur les projets de Super League et la réforme de la Champions League. Le FPF est un sujet qui irrite les gros clubs, et l'UEFA est donc obligée de montrer des signes de bonne volonté pour ne pas les voir partir ailleurs. Sans le FPF d'aujourd'hui, l'OM peut effectivement décider de renforcer son effectif sans les contraintes de déficit, à partir du moment où il a les épaules assez larges pour couvrir les déficits. McCourt pourra donc remettre au pot cet été s'il le souhaite et s'il en a les moyens, puisque jusqu'ici, il a toujours assuré les garanties financières vis-à-vis de la DNCG. L'idéal serait d'ailleurs, pour moi, de remplacer le FPF par une DNCG européenne », assure-t-il au Phocéen.

Articles liés