Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Des tensions avec le clan Ajroudi ? La réponse de Boudjellal !

Mourad Boudjellal s’est exprimé au sujet de sa relation avec Mohamed Ayachi Ajroudi, ainsi qu’avec l’entourage de ce dernier. Les deux hommes semblent toujours être déterminés à acheter l’Olympique de Marseille. 

Mourad Boudjellal n’a pas oublié l’Olympique de Marseille. L'ancien patron du RCT fait une nouvelle fois parler de lui en cette fin d’année et il est très clair : il souhaite toujours racheter l’OM à Frank McCourt. Mais il n’est pas seul. Il est en effet accompagné de l’homme d’affaires franco-tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi, avec lequel les choses ne se sont toutefois pas toujours bien passées. Boudjellal a en effet pointé du doigt l’entourage d’Ajroudi et plus précisément la banque Wingate, qui avait lancé un ultimatum à McCourt. « Cela devient un peu indécent, donc je me désolidarise complètement de cette façon et cette manière de communiquer » avait lancé Boudjellal sur RMC Sport, en aout dernier. « Quoi que cela puisse me coûter, même si demain cela se passe, cela se fera sans moi et ce n’est vraiment pas grave ». La réponse de Wingate n’a pas tardé à arriver, puisque le co-fondateur Stéphane Cohen a notamment lancé : « son incompétence en matière de process d’acquisition nous a fait perdre du temps en raison de sa recherche de reconnaissance médiatique pour servir ses propres intérêts ». 

« L’entourage d’Ajroudi ? C’est simple, on ne se parle plus » 

Peut-on penser que, avec cette envie répétée d’acheter l’Olympique de Marseille, les choses sont rentrées dans le rang entre Mourad Boudjellal et l’entourage de Mohamed Ayachi Ajroudi ? Pas vraiment. « C’est simple, on ne se parle plus. Ils sont toujours dans son entourage, mais j’ai demandé qu’ils ne communiquent plus. Je n’ai pas accepté d’être associé à des énormités que je découvrais dans la presse » a expliqué l’ancien patron du RCT, dans les colonnes du Figaro. « J’ai dit à Ajroudi que si on fonctionnait comme ça, ça ne m’intéressait pas. Mon nom sert dans ce dossier, mais je ne veux pas qu’il serve à n’importe quoi ».  

« Ajroudi n’est pas quelqu’un de pressé » 

Ces dissensions internes ne vont logiquement pas faire avancer ce projet de rachat de l’Olympique de Marseille... surtout que Mourad Boudjellal a expliqué dans ce même entretien accordé au Figaro, que les échanges avec Mohamed Ayachi Ajroudi ne sont pas si fluides que ça. « Il est très particulier. Il peut couper le son et la lumière pendant deux mois et, après, vous pouvez l’avoir toutes les deux minutes. Il a son style à lui » a révélé Boudjellal. « Ajroudi a une mentalité arabe, c’est un Bédouin. Il n’a pas une mentalité occidentale, pas le même rapport aux gens. Il n’a pas non plus la même notion du temps que nous. Ce n’est pas quelqu’un de pressé. Contrairement à moi, il prend son temps. Il s’en fout. Lui, il se dit : “J’ai de l’argent et j’ai du temps, donc tout va bien” ». Il semble donc qu’on est encore loin de voir la fin de cet énorme feuilleton... 

Articles liés