Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Ce nouveau gros coup de froid sur le projet de Boudjellal !

La présence de l'homme d'affaires franco-tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi dans le projet de rachat de l'OM mené par Mourad Boudjellal en interpelle plus d'un. Notamment Thibaud Vézérian qui remet une fois encore en cause ce projet.

Petit à petit, le projet de Mourad Boudjellal prend forme. Depuis vendredi et la confirmation de l'ancien président du RCT, les informations s'enchaînent concernant le projet de rachat de l'OM, mais un homme ne manque pas de susciter les interrogations : Mohamed Ayachi Ajroudi. L'homme d'affaires franco-tunisien a même confirmé être à l'origine de ce projet et serait accompagné de puissants investisseurs du Moyen-Orient. Mais c'est là que les doutes subsistent puisque « pour mener une telle opération, il faut être dans les petits papiers de ‘MBS’ et du pouvoir. Or, ce n’est pas le cas d’Ajroudi », comme l'expliquait récemment une source proche de l'Arabie Saoudite à Challenges.

«C'est de la parlotte avec pas grand chose derrière»

Et les interrogations au sujet de Mohamed Ayachi Ajroudi sont également mises en lumière par Thibaud Vézérian. Très actif sur le dossier de la vente de l'OM, le journaliste du groupe Canal a effectivement émis des doutes concernant l'homme d'affaires franco-tunisien sur son compte Twitter : « La flûte enchantée. Comme je vous le dis depuis vendredi, il est bien avec M. Boudjellal. Et comme je vous le dis aussi, c'est de la parlotte avec pas grand chose derrière. Tous les hommes d'affaires disent pareil de lui. » Des propos qui vont dans le sens de ce qu'annonçait déjà Thibaud Vézirian il y a quelques jours puisqu'il assurait que « c’est bidon. » Et pour cause, d'après le journaliste, Mohamed Ayachi Ajroudi n'a aucun lien avec l'Arabie Saoudite : « C’est pas encore de l’escroquerie, c’est du bluff. Ça n’a rien à voir avec MBS (Mohammed Bel Salmane, le prince de l’Arabie Saoudite). C’est quelqu’un qui s’invente une histoire, beaucoup de choses. Il n’est pas du tout dans les petits papiers de l’Arabie Saoudite ».

Articles liés