Mercato - OM : A Marseille, Sampaoli est déjà oublié... et se fait fracasser
Arthur Montagne

Contre toute attente, Jorge Sampaoli a décidé de quitter son poste d'entraîneur de l'OM alors que le préparation pour la saison venait de débuter. Le club phocéen a parfaitement réagi en désignant rapidement son successeur, à savoir Igor Tudor, et le technicien argentin ne sera d'ailleurs pas regretté par Rolland Courbis.

Il y a une dizaine de jours, c'est la stupeur qui a frappé l'OM. Et pour cause, contre toute attente, Jorge Sampaoli a annoncé son départ du club phocéen alors que la préparation de la nouvelle saison venait de commencer. Une annonce qui a fait l'effet d'une bombe, mais Pablo Longoria n'a pas été pris de court puisqu'il a rapidement désigné Igor Tudor pour le remplacer. Et visiblement, Jorge Sampaoli ne laissera pas de grands souvenirs à Marseille comme l'explique Rolland Courbis.

«Dans la mesure où c'est un entraîneur qui se trompait un match sur deux la saison dernière»

« Le départ de Jorge Sampaoli, une bonne nouvelle ? Dans la mesure où c'est un entraîneur qui se trompait un match sur deux la saison dernière... Je pense qu'on peut raisonnablement considérer que c'est une bonne nouvelle, oui. On va peut-être envisager de voir à l'OM un entraîneur qui ne passe pas à côté un match sur deux. (...) On peut m'expliquer tout ce qu'on veut mais quand on a un stade Vélodrome comme ça (...) avec cette résonance, cette puissance vocale du public, comment peut-on prendre 25 points à domicile ? À Marseille, le public, c'est le 12e homme. (Jorge) Sampaoli a réussi à faire du 12e homme un joueur expulsé », lance l'ancien entraîneur de l'OM au micro de RMC.

Le regrets de Courbis avec Sampaoli

Par la suite, Rolland Courbis prend certains exemples pour témoigner de ses regrets concernant la saison de l'OM. « Quand tu vois que la finale de Conférence League oppose les Rangs à Francfort (en réalité de la Ligue Europa, ndlr), tu ne te dis pas que l'OM a sa place ? On parlait du Groupe de la mort au début de la compétition, avec la Lazio qui n'a pas terminé dans le top 5 en Serie A et Galatasaray qui n'a pas fait dans les 10. Moi j'appelais plutôt ça le groupe de la rigolade... Et la Coupe de France, sans le PSG, Lyon ou encore Rennes (...) il n'y avait pas quelque chose à faire là ? », s'interroge-t-il.

McCourt a digéré

 « Aujourd'hui, l'OM est dans une situation plus solide grâce au leadership du président Pablo Longoria. En collaboration avec Jorge Sampaoli, qui avait également rejoint le club l'année dernière à un moment difficile, ils ont tous deux travaillé sans relâche pour libérer le potentiel de l'équipe. Alors que Jorge passe la main, je lui souhaite bonne chance et je lui exprime ma gratitude pour ce qu'il a fait, avec les joueurs et les supporters du club, pour amener l'OM vers une nouvelle étape passionnante »

Articles liés