Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Polémique : Racisme, Suk… Longoria a poussé un énorme coup de gueule en interne !

Cette semaine, l’ESTAC a dénoncé des propos racistes provenant du banc de touche de l’OM à l'encontre de son attaquant sud-coréen Hyun-Jun Suk. Pablo Longoria a de son côté haussé le ton en interne, tandis que des sanctions sont désormais attendues au sein du club phocéen.

Alors que l’ESTAC se déplaçait dans un Stade Vélodrome vide pour affronter l’OM le week-end dernier, plusieurs propos racistes ont été entendus en provenance du banc marseillais à l’encontre de l’attaquant sud-coréen Hyun-Jun Suk. Sur son site internet, Troyes a dénoncé et condamné ces paroles captées par les micros de Prime Vidéo, jugées par le club comme « inacceptables » et qui « viennent entacher une discipline, le football, qui se veut par essence multicolore et multiculturelle. » Informé de l’incident, Pablo Longoria a pris son téléphone pour « présenter les excuses de l'OM au joueur et au club de Troyes » comme l’a annoncé un porte-parole phocéen à l’AFP, mais le président de l’OM ne s’est pas arrêté là.

L’OM hausse le ton en interne 

Ce vendredi, RMC annonce que Pablo Longoria a reçu dans la matinée l’un des auteurs des propos discriminatoires envers Hyun-Jun Suk, précisément celui qui aurait employé le mot « sushis » en évoquant l’attaquant de l’ESTAC, et lui aurait signifié que l’OM jugeait « inacceptables » ces propos. Par ailleurs, l’OM a lancé une procédure en interne auprès de la Direction des ressources humaines en vue d’une sanction qui sera prise la semaine prochaine. Pablo Longoria aurait également indiqué à toutes les personnes se trouvant sur le banc de touche de l’OM de ne plus jamais parler des joueurs adverses, sous peine de lourdes sanctions. RMC ajoute enfin qu’aucun joueur de Jorge Sampaoli n’a prononcé l’un des termes entendus dimanche.

Articles liés