Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Thomas Tuchel avance en eaux troubles avant l’Atalanta !

Alors que le PSG affrontera l’Atalanta ce mercredi pour le compte des quarts de finale de la Ligue des Champions, Thomas Tuchel pourrait bien jouer sa tête à cette occasion. Si le licencier couterait cher au club de la capitale dans le contexte financier complexe causé par la pandémie de COVID-19, plusieurs indicateurs montreraient que la position du technicien allemand est fragile au sein du club de la capitale.

Arrivé sur le banc du PSG à l’été 2018 en lieu et place d’Unai Emery, Thomas Tuchel suscitait de grandes attentes lors de sa nomination. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a su répondre à celles-ci lors de ses premiers mois sur le banc parisien en se distinguant notamment par une grande flexibilité tactique et un excellent management des stars du vestiaire. Seulement voilà, toutes ces belles promesses se sont envolées un soir de mars 2019 face à Manchester United en huitième de finale de la Ligue des Champions. Après une convaincante victoire 0-2 à Old Trafford au match aller, les hommes de l’entraîneur allemand se sont finalement inclinés 1-3 au Parc des Princes, permettant ainsi aux Red Devils d’accéder aux quarts de finale grâce aux buts marqués à l’extérieur. Depuis ce 6 mars 2019, Thomas Tuchel semble plus que fragilisé au PSG, et cela en dépit de sa prolongation de contrat en fin de saison 2018/2019 jusqu’en juin 2021. Le retour de Leonardo à la fin de cet exercice là n’a rien arrangé, l’Italo-brésilien aimant particulièrement se constituer sa propre équipe et choisir lui-même son entraineur. Ainsi, il est fréquemment avancé que le futur de Thomas Tuchel s’écrit en pointillés, tandis que le directeur sportif du PSG aimerait installer Massimiliano Allegri sur le banc parisien comme le10sport.com vous l’a annoncé.

Nasser Al-Khelaïfi a songé à un départ de Thomas Tuchel cette saison !

C’est donc avec un Thomas Tuchel à la position plus que vacillante que le PSG affrontera l’Atalanta ce mercredi en quart de finale de la Ligue des Champions. Une fragilité due à sa blessure à la cheville, mais aussi au fait qu’il aurait d’ores et déjà pu être démis de ses fonctions plus tôt dans la saison comme l’a expliqué le quotidien L’Equipe ce lundi. Et pour cause, alors que le PSG s’était incliné 2-1 face au Borussia Dortmund en huitième de finale aller de la Ligue des Champions en février dernier, Nasser Al-Khelaïfi, très énervé par cette contre-performance, aurait songé à la possibilité de limoger l’entraîneur allemand. Finalement, le président du PSG a choisi de ne pas surréagir et a donc décidé d’attendre le match retour avant de trancher. Un match retour dans un Parc des Princes à huis clos au cours duquel les Parisiens sont parvenus à inverser la vapeur en s’imposant 2-0. Ce faisant, Thomas Tuchel est parvenu à hisser le PSG en quart de finale de la prestigieuse compétition européenne pour la première fois depuis 2016. Pour autant, malgré cette belle réussite et un quadruplé réalisé sur la scène national, cela n’aurait en aucune manière véritablement dissipé les doutes entourant l’ancien entraîneur du Borussia Dortmund.

Des tensions entre Thomas Tuchel et Leonardo, et même avec certains joueurs !

Ce n’est pas un secret, Leonardo n’est pas le premier partisan de Thomas Tuchel. S’il souhaiterait voir Massimiliano Allegri lui succéder, le directeur sportif du PSG ne peut, pour l’heure, que constater le travail du technicien allemand. Et visiblement, celui-ci n’est pas de son goût. En effet, d’après les informations de L’Equipe, l’Italo-brésilien n’aurait que peu apprécié le contenu des matchs joués par les Parisiens lors des finales de Coupe de France contre l’ASSE et de Coupe de la Ligue contre l’OL, pointant du doigt le peu d’élan collectif lors de ces deux rencontres. Plus encore, les divergences entre Leonardo et Thomas Tuchel se serait d’autant plus creusées au printemps dernier lors que le premier a pris la décision de ne pas prolonger le contrat de Thiago Silva expirant en fin de saison, alors que le second voulait que celui qu’on surnomme O Monstro soit prolongé comme le10sport.com vous l’avait annoncé. Plus encore, au-delà de Leonardo, des divergences de vision interviendraient également entre Thomas Tuchel et certains joueurs parisiens. Dernièrement, Le Parisien expliquait que plusieurs membres de l’effectif du PSG pointaient du doigt le manque d’intensité lors des entraînements, et notamment Idrissa Gueye, tandis que ces séances seraient trop centrées sur Neymar et Kylian Mbappé. Une critique qui s’illustre d’ailleurs en match dans la mesure où l’écurie parisienne se distingue davantage par les exploits individuels de ses deux stars que par de grandes séquences collectives travaillées. Le quotidien L’Equipe est allé dans le même sens ce lundi, expliquant que certains joueurs seraient irrités par les méthodes de Thomas Tuchel. Son interventionnisme au cours des matchs s’avérerait être particulièrement pointé du doigt, et cela notamment par Thomas Meunier, parti au Borussia Dortmund en juin dernier, qui expliquait en privé ne plus vouloir évoluer sous les ordres de l’Allemand. Du reste, des joueurs comme Julian Draxler seraient mécontents de leur gestion par leur entraîneur, l’ancien joueur de Wolfsburg ne comprenant notamment pas sa non-entrée en jeu face à l’OL en finale de Coupe de France.

Limoger Thomas Tuchel coûterait 15M€, mais…

Face à cette situation, tout indique que Thomas Tuchel avance avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête avant la rencontre face à l’Atalanta. Mais une éventuelle contre-performance face à La Dea pourrait-elle conduire Leonardo et Doha à se séparer de lui ? Si la réponse semble évidente en apparence, elle l’est en réalité beaucoup moins. D’après les informations de L’Equipe, le renvoi de Thomas Tuchel et d’une partie de son staff coûterait aux alentours de 15M€. Si cette somme parait dérisoire pour le PSG, elle l’est en réalité beaucoup moins dans un contexte où l’économie du football subit de plein fouet les conséquences de la pandémie de COVID-19. Ainsi, cette conjoncture irait en faveur de l’ancien entraîneur du Borussia Dortmund et de Mayence si jamais les Parisiens venaient à s’incliner face à l’Atalanta à Lisbonne. Même en cas de contre-performance, Thomas Tuchel pourrait donc être maintenu à son poste pour sa dernière année de contrat, tandis qu’une victoire et une qualification en demi-finale inédite sous l’ère QSI pourrait, à l’inverse, dissiper une bonne partie des doutes qui l’entourent. L’entraîneur allemand a maintenant les cartes en main, reste à savoir s’il parviendra à tirer le meilleur de ses hommes mercredi malgré l’absence de Marco Verratti ainsi qu’un Kylian Mbappé amoindri pour enfin redorer son blason et convaincre une partie des sceptiques.

Articles liés