Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Les stratégies de Leonardo

Le manager général du Paris Saint-Germain effectue un sans-faute depuis son retour à Paris. Quelles sont les différentes stratégies qu’il envisage pour le prochain mercato estival ? Le 10 Sport, en kiosque ce jeudi, en livre une analyse détaillée. Extraits.

CHOIX N°1 : Cavani condamné pour libérer du budget. Depuis son retour aux commandes du PSG, Leonardo a opéré un choix clair et fort : ne pas prolonger Cavani, dont le contrat prend fin en juin prochain. Cavani n’ayant pas voulu partir l’été dernier, afin de quitter le club à coût zéro en juin 2020, le Brésilien a assumé le choix de laisser l’Uruguayen partir libre. Son objectif n’était pas forcément d’encaisser un transfert, mais bien de libérer le club de son salaire XXL (14 millions d’euros net par an). Leonardo est allé au bout de son idée en recrutant un grand avant-centre en prêt avec option d’achat : Mauro Icardi. De la sorte, Leonardo vise à maintenir le niveau sportif de l’équipe, tout en diminuant le coût global de la masse salariale, sachant qu’il apparaît clair qu’Icardi, qui touche aujourd’hui 7 millions d’euros net par an, ne gagnera pas 14 millions net l’an prochain. Plus probablement on devrait s’orienter vers un salaire de 9 millions net annuel pour le buteur argentin. Aussi, avec Mbappe aussi capable de jouer en pointe et l’option Di Maria en plus, Paris est suffisamment armé et gagne une manne de 4 millions net par an à son budget.

CHOIX N°2 : Mbappe conservé coûte que coûte. Leonardo affirme clairement qu’il est hors de question de céder l’attaquant français en fin de saison. Il sait qu’une vente de Mbappe serait un message totalement négatif pour l’avenir. Paris veut conserver Mbappe, et la jurisprudence Neymar rend cette prise de position tout à fait crédible. A moins d’une offre incroyable du Real Madrid, supérieure à 400 millions d’euros, Leonardo a fixé le cap clair de garder l’attaquant champion du monde. Dans le même temps, il mène une campagne de lobbying active pour inciter le joueur à réfléchir à une prolongation de contrat. Et pour cela, Leonardo pourrait activer un autre levier fort...

CHOIX N°3 : Prolonger Neymar pour prolonger Mbappe. Depuis quelques temps, on assiste à un rapprochement net entre le Paris Saint-Germain et le clan Leonardo. Conscient qu’il n’a plus de temps à perdre et que le FC Barcelone n’était pas fiable pour assumer financièrement son retour, Neymar a évolué dans sa position à l’égard du PSG, envisageant à nouveau de s’y impliquer sur la durée. Leonardo n’a pas tardé à saisir l’opportunité. Car Leo sait qu’il dispose ici d’une fenêtre de tir incroyable pour jouer un jeu gagnant-gagnant : prolonger Neymar pour prolonger Mbappe. Il sait que s’il parvient à finaliser un deal avec Neymar pour l’avenir, il mettra sur la table un argument incontournable pour convaincre Mbappe de prolonger aussi. De fait, ce n’est pas un hasard si Leonardo travaille depuis quelque temps à un réchauffement de sa relation avec le clan Neymar. L’idée d’une prolongation a bien été évoquée entre les deux parties, ce qui paraissait impensable il y a six mois. Financièrement, elle aura forcément des conséquences : c’est déjà le cas pour Cavani, qui n’est pas conservé.

CHOIX N°4 : Articuler l’équipe autour de la MIN. Aujourd’hui, l’idée de Leonardo apparaît très clair. Il veut articuler le PSG pour les années à venir autour du trio Mbappe-Icardi-Neymar. L’entente entre les trois fonctionne à merveille, chacun bonifiant l’autre. Si Neymar conserve cette attitude positive, le projet sur le long terme apparaît viable. Dans cet ordre d’idées, les prochains mois s’annoncent décisifs. Si les résultats sont au rendez-vous, si le PSG réalise un grand parcours en Ligue des champions, ponctué par une finale ou une victoire par exemple, alors le manager général brésilien aura les coudées franches pour convaincre le trio de poursuivre ensemble, avec les prolongations de contrat liées. Il pourra alors concrétiser son projet d’articuler le PSG du futur autour de ce trio fort, comme le FC Barcelone a pu s’appuyer pendant des années sur la MSN. Un trio majeur que n’a jamais été la MCN (Mbappe-Cavani-Neymar), l’entente avec l’Uruguayen s’avérant souvent délicate, tant sur le terrain qu’en dehors.

CHOIX N°5 : L’attente sur Thiago Silva. Du fait de sa grande priorité portée vers le trio d’attaque, Leonardo est dans une stratégie de gain de temps vis-à-vis de certains dossiers, notamment concernant la défense centrale. Pour Thiago Silva, « Leo » joue sur du velours. Il sait que le joueur veut absolument rester à Paris. Il peut donc tranquillement lui demander de patienter, d’autant que Thiago Silva se montre très performant cette saison. Pour Marquinhos, la situation est différente. Le manager brésilien souhaite absolument le prolonger, et un accord vient d’être trouvé. Si la prolongation de Marquinhos, avec forte réévaluation de salaire, est finalisée, cela pourrait pousserait un peu plus Thiago Silva vers la sortie, à moins que le Brésilien accepte une grosse baisse de salaire.

CHOIX N°6 : Densifier encore l’effectif. A l’instar de ce qu’il a fait l’an dernier, Leonardo cherchera à densifier l’effectif, sans cherche forcément un nouveau joueur majeur s’il parvient à garder ses stars. Au milieu de terrain, Leonardo va ainsi chercher un numéro six solide, en plus d’Idrissa Gueye, probablement avec un peu plus de taille, afin d’installer Marquinhos définitivement en défense centrale. Selon les informations du 10sport.com, le PSG s’est lancé dans une négociation avec Fernandinho (34 ans), en fin de contrat avec Manchester City. Ce type de dossier colle parfaitement à la stratégie de Leonardo, à savoir de miser sur des joueurs solides, rompus au haut niveau et qui n’impliquent pas de grosses dépenses, sachant que l’essentiel de l’investissement sera axé sur les prolongations de Neymar-Mbappe et l’achat définitif d’Icardi.

Articles liés