Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Un gros couac à 50M€ pour Leonardo ?

Alors que le PSG est en quête de renforts au milieu de terrain, Leonardo a coché le nom d’Ismaël Bennacer. Cependant, si la première approche du club de la capitale auprès de l’AC Milan s’est bien avérée infructueuse, cela pourrait avoir pour origine la clause libératoire présente dans le contrat de l’Algérien avec les Rossoneri.

En dépit des arrivées de Pablo Sarabia, d’Idrissa Gueye et d’Ander Herrera l’été dernier, Leonardo ne semble pas avoir fini ses travaux pour renforcer l’entrejeu du PSG. En effet, le directeur sportif du club de la capitale a de nouveau décidé de recruter dans ce secteur de jeu cet été. Plusieurs profils sont ciblés par les pensionnaires du Parc des Princes alors que la priorité absolue pour ce recrutement est Sergej Milinkovic-Savic, comme le10sport.com vous l’a annoncé en exclusivité. Parallèlement au Serbe, la piste menant à Ismaël Bennacer est aussi étudiée et surtout poussée en interne par Nasser Al-Khelaïfi, comme nous vous l’avons également annoncé. Une première offre chiffrée à 30M€ a même déjà été formulée par les dirigeants parisiens, mais celle-ci a été repoussée par l’AC Milan. Et nos dernières révélations dans ce dossier qui n’en est qu’à ses prémices tendent à se confirmer ce mercredi.

Ismaël Bennacer aurait une clause libératoire à 50M€ !

D’après les informations de Foot Mercato, le PSG a bel et bien formulé il y a un mois une proposition de 30M€ aux Rossoneri afin de s’attacher les services de l’international algérien de 22 ans. Toutefois, cette offre néanmoins été repoussée par les dirigeants du club lombard. Le média annonce ensuite qu’Ismaël Bennacer disposerait d’une clause libératoire fixée à 50M€ dans son contrat, chose qui pourrait donc expliquer la raison pour laquelle l’AC Milan a choisi de refuser la première proposition du PSG pour son joueur, d'autant plus qu'il n'a pas vraiment l'intention de s'en séparer. Reste maintenant à savoir si Leonardo sera disposé à débourser une telle somme pour s’attacher les services du vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations 2019 ou si, à défaut, il parviendra à négocier un rabais sur son prix dans les prochaines semaines. Affaire à suivre…

Articles liés