Foot - Mercato - PSG
Le PSG a redoublé de créativité pour recruter Lionel Messi !

Alors qu’il s’est attaché les services de Lionel Messi cet été, le PSG semble avoir redoublé d’inventivité pour le recruter en toute légalité.

L’un des plus grands coups de l’histoire du mercato a été effectué par le Paris Saint-Germain cet été. En effet, le club de la capitale est parvenu à s’attacher les services de Lionel Messi après que le FC Barcelone ait annoncé qu’il n’était pas en mesure de prolonger son contrat en raison de ses problèmes financiers. Ainsi, le PSG a fait signer au natif de Rosario un contrat de deux ans assorti d’une troisième année optionnelle. Selon L’Equipe, cela permettra à Leo Messi de percevoir 110 M€ sur trois ans entre son salaire annuel de 30 M€/an net et ses deux primes de fidélité de 10 M€ pour ses deuxième et troisième années dans la capitale française.

Prime à la signature déguisée et cryptomonnaie au programme

Seulement voilà, malgré sa venue dans le cadre d’un transfert libre, Lionel Messi a été l’occasion pour le PSG de démontrer toute sa capacité de création en matière de montage financier. C’est notamment le cas avec sa prime à la signature. En effet, contrairement à la coutume dans le cas d’arrivée libre, il n’y a pas eu de prime de ce type pour l’Argentin, ni même avec les autres recrues venues gratuitement cet été (Georginio Wijnaldum, Sergio Ramos et Gianluigi Donnarumma). Et c’est précisément ce à quoi sert la prime de fidélité présente dans le contrat de Lionel Messi chiffrée, encore une fois, à 10 M€. Cette somme lui sera versée à deux reprises : avant sa deuxième année de contrat, et avant sa troisième année si l’option pour celle-ci est activée. En agissant de la sorte, le PSG a limité ses dépenses cet été vis à vis du fair-play financier, même si celui-ci a été ajusté vu le contexte financier provoqué par le passage de la pandémie de Covid-19. En clair, dans ses comptes de la saison en cours, il n’y aura pas de trace d’une prime visant à enrôler le sextuple lauréat du Ballon d’Or.

Une beau montage financier de la part de l’écurie parisienne qui ne s’est pas arrêtée en si bon chemin. En effet, il est su depuis maintenant quelques semaines qu’une partie du salaire de Lionel Messi est versée en cryptomonnaie, et ce alors que le PSG a noué un partenariat avec crypto.com pour trois ans qui lui rapportera entre 25 et 30 M€ bonus compris sur trois ans. Ce samedi, L’Equipe révèle que cette part du salaire annuel du joueur versée en PSG Fan Token s’élève à 1 M€. Pour rappel, c’est la première fois qu’une partie des émoluments d’un joueur est réglée de cette manière. Et selon Stanislas Barthelemi, consultant en crypto et blockchain du cabinet de conseil KPMG, il y a trois hypothèses qui peuvent justifier le fait que le PSG et Lionel Messi ait décidé d’agir de la sorte. « Soit il a une conviction forte sur la société Socios.com (partenaire du PSG) et les tokens communautaires de clubs de foot, soit il croit dans la combinaison de la crypto et du sport en se disant que ça va forcément exploser à l'avenir soit c'est le PSG qui lui a offert en plus, ce qui lui a permis de satisfaire un sponsor et de mettre la lumière sur ce nouveau produit virtuel. C'est probablement une combinaison de ces facteurs », explique-t-il dans les colonnes de L’Equipe ce samedi. Preuve, une fois de plus, de l’ingéniosité parisienne dans ce dossier.

Articles liés