Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Comment Paris pourrait convaincre Griezmann

Plus le temps passe, plus un échange Neymar-Griezmann + argent se profile. Mais comment convaincre l’attaquant français ? Analyse.

Depuis plusieurs mois, le10sport.com analyse la probabilité très forte d’un échange Neymar-Griezmann en fin de saison. Au fil des mois, cette option prend de plus en plus d’ampleur. La confirmation récente de la validation par le FC Barcelone d’une relance du dossier Neymar en fin de saison la rend quasiment inexorable. Pourquoi ? Il y a plusieurs raisons à cela. D’une part, la situation financière extrêmement précaire du club catalan rend impossible toute possibilité de transfert sec. Pour avoir une chance de finaliser le deal Neymar, le Barça devra inclure des joueurs dans l’opération. On en arrive au deuxième point : Griezmann est le seul joueur susceptible de convenir au PSG parmi ceux que le FC Barcelone pourrait envisager d’inclure dans son offre. Toutes les autres options que proposera le club blaugrana (Ousmane Dembélé, Philippe Coutinho, Rakitic, Vidal, etc) seront repoussées par Paris. Enfin, compte tenu de la situation difficile de Griezmann à Barcelone, et notamment de sa relation délicate avec Messi, son départ sera accepté par la direction du Barça et le vestiaire.

Deux leviers, plusieurs options

En fait, lorsque l’on analyse avec précision la situation, une dernière interrogation majeure reste à lever : Griezmann est-il prêt à s’engager avec le PSG ?  La question pourrait bien être problématique, car en l’état, le joueur ne paraît décidé à partir de Barcelone et probablement pas pour Paris. Pour le PSG, il existe deux leviers sur lesquels jouer : le premier, le plus évident, est le levier financier. Griezmann touche autour de 17 millions d’euros net par an au Barça, Neymar émarge lui à 35 millions d’euros net annuel à Paris. Le PSG peut donc raisonnablement proposer un bail entre 20 et 25 millions net par an à Griezmann pour tenter de l’attirer, quand bien même il doit en parallèle gérer une éventuelle prolongation (et donc augmentation salariale) de Kylian Mbappe. Le second levier est sportif. Paris, qui travaille l’éventualité d’un changement de coach, apprécie de longue date Diego Simeone, le coach de l’Atletico Madrid. L’éventuelle arrivée sur le banc du PSG de l’ancien mentor de Griezmann pourrait constituer un autre argument pour le Français, même si l’affaire ne s’annonce pas aisée, l’Argentin étant toujours sous contrat avec les Colchoneros. Plus simple pourrait être l’option de faire signer un joueur duquel l’attaquant français est très proche, à l’image de ce que le PSG avait fait avec Daniel Alvès lors de l’arrivée de Neymar. Cette hypothèse paraît plus réaliste qu’une arrivée de Simeone sur le banc de touche du Parc des Princes. Enfin, il reste un dernier levier pour attirer Griezmann : un grand parcours en Ligue des champions lorsqu’elle reprendra, ponctué pourquoi pas par une victoire. Mais alors peut-être Neymar lui-même ne souhaitera plus partir…

Articles liés