Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Comment le Qatar a bouclé le coup du siècle avec Lionel Messi !

N’ayant pas les ressources financières nécessaires pour prolonger son contrat, prenant fin le 30 juin 2021, le FC Barcelone a dû se résoudre à voir partir Lionel Messi du côté du PSG. Une opération historique bouclée par le club de la capitale en l’espace de quelques heures seulement et sans débourser le moindre centime. Retour sur ce feuilleton qui a animé l’été parisien, et qui restera gravé dans l’histoire du football. 

« C’est un jour incroyable et historique pour le club, pour le football mondial. C’est un moment fantastique. » Le 11 août, Nasser Al-Khelaïfi ne boudait pas son plaisir depuis l’auditorium du Parc des Princes à l’occasion de la présentation de Lionel Messi. Ce jour-là, le président du PSG savait qu’il venait de frapper l’un des plus gros coups de l’histoire dans la rubrique mercato, si ce n’est le plus gros. Lionel Messi a rythmé l’été parisien dans une période où la capitale française s’illustre d’habitude par son calme, mais les supporters étaient nombreux la veille pour accueillir l’Argentin au Bourget avant de le suivre jusqu’au Parc des Princes puis au Royal Monceau, où Lionel Messi a pu remarquer toute la folie suscitée par son arrivée. Lié au FC Barcelone jusqu’au 30 juin 2021, la Pulga avait fait parler d’elle pendant de longs mois auparavant en raison de sa situation contractuelle, d’autant que l’attaquant de 34 ans avait décidé de conserver le silence, lui qui avait explicité ses envies de départ l’été précédent, mais avec le retour de Joan Laporta à la présidence du club culé, tous les ingrédients semblaient réunis pour voir l’histoire d’amour entre le Barça et Messi perdurer. Un feuilleton qui n’a finalement pas connu l’épilogue souhaité en Catalogne, pour le plus grand plaisir du PSG.

Le rêve du Barça devenu cauchemar 

À Paris, Lionel Messi était effectivement désiré depuis un certain temps. Les amis de l’Argentin évoluant du côté du Parc des Princes avaient multiplié les appels du pied ces derniers mois, à commencer par Neymar, l’ancien compère de Lionel Messi chez les Blaugrana. « Je veux rejouer avec Messi, j’espère que nous pourrons être ensemble la saison prochaine », lâchait le Brésilien en décembre 2020 au micro d’ESPN, surement sans trop y croire, avant d’être rejoint quelques semaines plus tard par Leandro Paredes. « Tout le monde veut avoir Messi dans son équipe. Chaque joueur, chaque entraîneur. Je l’espère, mais c’est sa décision, c’est un dossier que doivent gérer Leonardo et notre président pour convaincre Leo de venir. Il prendra celle qu’il juge la meilleure et j’espère qu’on pourra l’avoir avec nous », confiait en conférence de presse le milieu de l’Albiceleste. Alors que Lionel Messi désirait changer d’air durant l’été 2020, le FC Barcelone en avait décidé autrement en retenant sa star, avec l’espoir de parvenir à un accord pour le renouvellement de son bail. Un scénario qui a pris de l’ampleur avec le départ de Josep Maria Bartomeu et le retour de Joan Laporta, aux commandes du club entre 2003 et 2010 et qui avait signé le premier contrat professionnel de Lionel Messi en 2004 avant de le prolonger un an plus tard jusqu'en 2014. Les deux hommes se connaissent bien et s’apprécient. Désireux de faire partie d’un projet ambitieux et comblé par le FC Barcelone, son club de toujours, Lionel Messi n’a donc pas mis longtemps avant de revenir sur ses velléités de départ et d’entamer les discussions avec son nouveau président, qui avait fait de la prolongation de la star argentine un argument de campagne. « Aujourd'hui marque l'anniversaire du jour où Lionel Messi a débuté avec les jeunes du Barça. (...) Je vais l'encourager à continuer au FC Barcelone, c'est ce que nous voulons tous », lâchait le boss du Barça le 8 mars, soir de son élection, après avoir martelé aux socios qu'il était le seul à pouvoir empêcher l'impensable de se produire. Plus de deux mois après, Joan Laporta affichait son optimisme sur l'issue des négociations, assurant « bien avancer sur le nouveau contrat de Messi (...) Nous entretenons d'excellentes relations et nous travaillons pour qu'il puisse rester au Barça. » Un discours répété à maintes reprises dans lequel Joan Laporta répétait que Lionel Messi voulait poursuivre sa carrière au Camp Nou, tandis que le principal intéressé disputait et remportait pendant ce temps-là la Copa America avec l’Argentine. Au début du mois d’août, tout semble enfin bouclé pour la prolongation de Lionel Messi, prêt à prendre la direction de Barcelone après quelques semaines de vacances. Des plans qui ont brusquement évolué. « Je suis revenu à Barcelone pour préparer la saison (...), j'avais dans l'idée de signer mon contrat et de reprendre l'entrainement dans la foulée. Je pensais que tout était réglé et qu'il ne manquait plus que mon paraphe (sur le contrat). Mais, quand je suis arrivé à Barcelone, on m'a dit que ce n'était plus possible, que je ne pouvais pas rester et que je devais me trouver un autre club, car le Barça n’avait pas les moyens de me prolonger. Ç’a bouleversé mes plans », a expliqué Lionel Messi dans un entretien accordé à France Football en octobre dernier. Un retournement de situation brutal confirmé par Cesc Fabregas, joueur de l’AS Monaco et proche de Lionel Messi, qui était à ses côtés durant l’été. « J’étais en vacances avec lui une semaine avant, il disait qu’il était tout proche de signer à Barcelone, qu’il allait commencer l’entraînement la semaine suivante, révélait-il dans un entretien à Prime Video. Cinq jours plus tard, il m’a dit que ce n’était pas possible, le club lui a dit qu’il devait partir. » 

«Je suis très triste car je ne voulais pas partir, c'est le club que j’aime»

Dans la foulée, le FC Barcelone officialise l’impensable, le départ de son icône en raison des problèmes financiers qu’il rencontre. « Bien qu'un accord ait été trouvé entre le FC Barcelone et Leo Messi et que les deux parties aient clairement l'intention de signer un nouveau contrat aujourd'hui, il n'a pas pu être officialisé en raison d'obstacles économiques et structurels », annonce l’écurie blaugrana dans son communiqué daté du jeudi 5 août. Une onde de choc sévit alors en Catalogne, et Lionel Messi ne peut cacher son émotion lors de la conférence de presse organisée pour son départ le dimanche qui suit, au cours de laquelle il finit en larmes. « Les derniers jours, j'ai beaucoup réfléchi à ce que je pourrais dire. Je ne pense à rien, c'est très difficile après tant d'années, après avoir été ici toute ma vie. Je ne suis pas prêt pour ça. Cette année, ma famille et moi étions convaincus que nous allions rester. C'est ce que nous voulions plus que tout. C'est notre maison. Aujourd'hui, je dois dire adieu à tout ça, regrette ce jour-là Lionel Messi depuis le Camp Nou, où s’étaient regroupés de nombreux supporters catalans pour saluer leur idole. Nous avons joué sans public avec la pandémie, et ça a été très difficile de ne pas entendre le public, les chants, eux crier mon nom. Et maintenant je pars. Je n'ai pas pu dire au revoir correctement, mais c'est comme ça. J'ai fait tout ce que je pouvais. Le club, (Joan) Laporta, ils ont fait tout ce qu'ils pouvaient mais ce n'était pas possible à cause de la Liga. C'est faux de dire que j'ai voulu partir. L'année dernière, je ne voulais pas rester, et je l'ai dit. Cette année, je voulais rester, et ça n'a pas été possible. (…) Je suis très triste car je ne voulais pas partir, c'est le club que j’aime. » Démarre alors un feuilleton haletant et expéditif dans lequel le PSG tient le premier rôle. « À partir de ce moment-là, j'ai commencé à me demander comment est-ce que j'allais rebondir. Il fallait que je trouve un nouveau club pour continuer ma carrière, expliquera quelques mois après l’ancien numéro 10 du Barça dans les colonnes de France Football. J’ai eu la chance d'être contacté par plusieurs clubs et l'un d'entre eux était le Paris-Saint-Germain. Je suis reconnaissant envers le club, car, dès le départ, ils m'ont bien traité. Ils m'ont montré qu'ils me voulaient vraiment et ils ont pris soin de moi, confie Lionel Messi, avant d’expliquer que le PSG est rapidement devenu une priorité à ses yeux. Je dois avouer qu'on s'est mis assez vite d'accord avec le PSG. Les discussions ont commencé et ce n'était pas évident car il fallait tout régler en peu de temps, pratiquement du jour au lendemain, alors que c'était une opération très difficile à boucler, par rapport aux circonstances. J'ai évidemment été séduit par le projet, les ambitions du club, les joueurs dont il dispose, le groupe... Tous ces éléments ont facilité les choses pour trouver rapidement un accord. » 

Trois jours ont suffi pour l'arrivée de Messi

Le mardi 10 août, soit cinq jours après l’annonce de son départ du Barça, Lionel Messi est officiellement présenté par le Paris Saint-Germain. L’Argentin s’est engagé pour deux saisons avec sa nouvelle équipe, plus une en option, avec un salaire annuel estimé à 30M€ net sans compter différentes primes qui feront gonfler le compte bancaire de l'attaquant. Plus qu’un joueur, c’est un pan de l'histoire du football international qui débarque alors du côté du Parc des Princes, le plus gros coup réalisé par les Qataris depuis leur arrivée en 2011, qui pouvaient déjà se vanter des venues de Zlatan Ibrahimovic, David Beckham, Neymar ou Kylian Mbappé. Les maillots de l’Argentin floqué de son nouveau numéro 30 s’arrachent alors comme des petits pains, et les dirigeants savourent cette opération qu’ils savent historique. « C'est un moment incroyable pour l'histoire du club. Mais ça commence maintenant. Je suis sûr que Lionel Messi va nous apporter beaucoup de trophées. Nous avons les meilleurs joueurs du monde et un entraîneur incroyable, se réjouit Nasser Al-Khelaïfi depuis l’auditorium du club parisien. Il y avait un vrai désir des deux côtés. Tout s'est fait très vite. Quand Leo n'a pas pu continuer à Barcelone, nous avons commencé à parler. » Effectivement, Leonardo a confirmé en décembre au micro d’Europe 1 que le PSG avait avancé à vitesse grand V, en bouclant cette opération historique en l’espace de quelques heures : « Nous l’avons fait venir en trois jours. Trois jours ! Même Messi croyait rester au FC Barcelone, il joue la Copa America et revient pour continuer à Barcelone, et il se passe quelque chose d’incroyable. On connaissait sa situation, mais il était presque décidé qu’il restait à Barcelone. Et en trois jours, il arrive à Paris ! C’était complètement inattendu pour lui. » Une surprise partagée par les supporters du PSG, et saluée par Mauricio Pochettino en octobre, sur la Cadena COPE. « Tout a été très rapide, il faut saluer le travail de Leonardo, du président... En deux jours, ils ont été capables de gérer le transfert du meilleur joueur du monde, raconte l’entraîneur du PSG. Je ne sais pas exactement comment ça s'est passé. Leonardo m'a appelé et m'a dit : "il y a la possibilité de signer Messi. Ça te plaît ou pas ?" J'ai pensé que c'était une blague. Je lui ai répondu : "est-ce qu'il faut que j'aille le chercher ou quoi ?" J'ai dit oui et tout a commencé. Tous les soirs, Leonardo m'appelait pour me faire un point sur la situation. » Des échanges qui ont également existé avec Lionel Messi, bien que Mauricio Pochettino n’ait pas eu besoin de participer aux négociations pour convaincre l’Argentin de poser ses valises dans la capitale française : « Je n'ai pas parlé avec lui pour le convaincre, nous avons parlé ensemble quand il ne restait plus que quelques détails à régler pour sa venue. Nous avons eu une conversation des plus normales, naturelles... Il connaissait Neymar, Di Maria... Il avait une idée très précise de ce qu'était le PSG. » Les supporters attendent désormais de pouvoir admirer le grand Messi, celui qui a su faire chavirer le public catalan durant dix-sept ans, bien qu'il se fasse encore attendre à Paris, malgré ses 6 buts et 5 passes décisives en 16 apparitions toutes compétitions confondues. En privé, Lionel Messi poursuit son intégration, et malgré certaines rumeurs faisait état d’une acclimatation difficile en France, le septuple Ballon d’Or et sa famille construisent doucement mais surement leur nouvelle vie d’après Guillem Balague, journaliste et biographe de Lionel Messi.

Articles liés