Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Arabie saoudite, McCourt... Cette nouvelle bombe sur la vente du club !

Le portail italien Tutto Mercato Web annonçait récemment que Frank McCourt pourrait laisser sa place à l'OM à un homme d’affaires saoudien : Al-Walid bin Talal. Une information que semble confirmer ce lundi Georges Malbrunot, spécialiste du Moyen-Orient au Figaro.

Le 30 avril dernier, la LFP annonçait officiellement l’arrêt du championnat de France et actait ainsi la présence de l’OM en Ligue des champions l’année prochaine. Une éclaircie dans des temps difficiles pour le club marseillais qui doit affronter de graves problèmes financiers. Dans le viseur du fair-play financier, l’OM accuse un déficit de près de 100M€ et se retrouve dans le rouge financièrement. Propriétaire depuis 2016, Frank McCourt, qui a déjà investi 350M€ depuis son arrivée, pourrait laisser sa place. Le journaliste Romain Molina l’assure : l’Américain aurait décidé de mettre en vente le club phocéen et comme le 10Sport.com vous l’a annoncé, il serait prêt à écouter toutes les offres qui lui parviennent. Cela tombe bien puisqu’un homme d’affaires saoudien souhaiterait mettre la main sur l’OM.

L’ombre de l’Arabie Saoudite sur l’OM

Le 5 mai dernier, TMW lâchait une bombe en annonçant qu’Al-Walid Bin Talal, membre de la famille princière d’Arabie Saoudite et homme d’affaires, serait intéressé par le rachat de l’OM. Les plans auraient d’ores et déjà été dessinés et pour mener à bien son projet sportif, l’homme voudrait compter sur Antero Henrique. Un nom bien connu en France puisque l’ancien vice-président de Porto a occupé le poste de directeur sportif du PSG entre 2017 et 2019. Rédacteur en chef du portail italien , Marco Conterio persiste et annonce même que les discussions sont bien avancées : « Les négociations avec Al-Walid Ben Talal pour acheter l’OM ont débuté. Cela débuterait à une somme de 250 millions d’euros. Au cœur des négociations : le Vélodrome que l’administration ne souhaite pas vendre. En cas d’accord entre les parties et sans le fair-play financier, un budget maximal pour le mercato serait prêt. » Avec une fortune estimée à 18,7 milliards de dollars selon le magazine Forbes en 2017, Al-Walid bin Talal pourrait faire rentrer l’OM dans une nouvelle dimension, mais du côté de la direction actuelle, les démenties s’enchaînent.

La direction est claire sur le sujet...

Le 15 avril dernier dans le journal L’Equipe, le président du club Jacques-Henri Eyraud n’a pas hésité à se prononcer sur une possible vente de l’OM en qualifiant toutes ces rumeurs de « fake news ». Le directeur de la communication de la formation olympienne Grégoire Kopp s’est lui aussi empressé de démentir ces informations sur son compte Twitter : « Chaque semaine a sa nouvelle rumeur de vente, et pourtant on y prête toujours de l’importance. Une chose est sûre : oui un jour McCourt vendra, mais à voir ses dernières déclarations, je crois que ceux qui le souhaitent peuvent continuer d’attendre... et de lancer des rumeurs » . Et Frank McCourt dans tout ça ? Le propriétaire de l’OM n’a pas hésité à se projeter sur l’avenir il y a quelques jours : « Moins de 4 ans après la reprise du club, nous voilà qualifiés en Champions League, après avoir joué une finale de Ligue Europa. (...) J’ai hâte de partager les années à venir aux côtés de ces supporters magnifiques ». Une vente de l’OM est-elle donc écartée ? L'entourage de l'Américain l'a affirmé ce dimanche. Pourtant, de nouveaux témoignages confirment un peu plus la piste saoudienne.

…Mais la piste saoudienne persiste

Malgré ces démenties, Al-Walid bin Talal pourrait bien prendre la succession de Frank McCourt. Grand reporter pour Le Figaro et spécialiste du Moyen-Orient, Georges Malbrunot confirme sur Twitter des discussions en interne concernant le rachat de l’OM en s'appuyant sur le témoignage d’un homme d’affaires français basé dans le Golfe : « Walid avec l'OM joue la carte homme d'affaires. C'est la seule qu'il lui reste, depuis qu'il a été embastillé au Ritz par le prince héritier (…) Il y a un homme de MBS (Mohammed ben Salmane, prince d’Arabie Saoudite, NDLR) qui contrôle les activités du groupe Bin Talal. MBS lui a pris quand même 6 milliards de dollars sur ses 19 qu’il avait. Walid est sous contrôle. Il a pu présenter un dossier de rachat d’un club de foot à l’entourage de MBS ». Un rachat qui pourrait être bénéfique pour Al-Walid bin Talal selon les propos de cet homme d’affaires relayés par Georges Malbrunot : « Il aurait de nouveau une image internationale, il se paierait une couverture médiatique (…) Al-Walid ne peut plus jouer que la carte homme d'affaires, s'il veut exister. S’il rachète l’OM, entre la presse, la TV, les droits TV, il sera de nouveau présent dans les journaux. Ce serait une bonne affaire, le club est à la ramasse (…) Par contre, il tombe dans un piège, il risque de se faire essorer, après ». Georges Malbrunot ajoute que les négociations auraient débuté. La somme de 250M€ est évoquée, mais la propriété du stade Vélodrome bloquerait les discussions. Des informations qui vont dans le sens de celles avancées par TMW et qui laissent penser que la vente de l’OM est tout sauf une « fake news ».  

Articles liés