Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Vente, Arabie saoudite... Le clan McCourt met les choses au clair !

Depuis plusieurs semaines, l'avenir de l'Olympique de Marseille est au cœur de l'actualité, et les récentes révélations de TMW n'ont fait qu'alimenter les rumeurs. Al-Walid Ben Talal, membre de la famille royale saoudienne, serait intéressé par le rachat de l'OM selon le média transalpin, qui campe sur ses positions ce week-end. Pourtant, le clan McCourt assure que ces informations sont des fake news.

Même lorsque le monde du football est à l'arrêt, l'Olympique de Marseille reste au cœur de l'actualité. Il y a quelques semaines, le journaliste indépendant Romain Molina a lâché une bombe en assurant que Frank McCourt avait décidé de vendre le club phocéen et la récente arrivée de Paul Aldridge dans l'organigramme ne serait pas anodine. « Aldridge est un nettoyeur, c'est un mec qui va rendre les choses un peu plus sexy, représenter un peu le club, faire des transitions. Il a fait ça dans 4 des 5 clubs dans lesquels il est passé. Donc il est connu pour ça. Tu remarqueras qu'il va toujours dans des clubs où la situation financière est compliquée. Après c'est un mec de business, il va peut-être aider pour un transfert, mais c'est très naïf de croire que c'est un directeur qui fait des transferts. Aujourd'hui ce sont les agents qui les font », expliquait Molina. Près de quatre ans après son arrivée sur la Canebière, l'homme d'affaires américain aurait donc décidé de mettre en vente l'OM. Il faut dire que McCourt n'a pas lésiné sur les moyens en injectant plusieurs centaines de millions d'euros afin de renforcer l'effectif marseillais, sans que cela n'ait les effets escomptés. Malgré une finale de Ligue Europa en 2018 et une qualification pour la prochaine Ligue des Champions cette saison, l'OM peine à se montrer impressionnant sur le plan sportif et se retrouve qui plus est dans une situation économique dramatique, présentant un déficit de 91M€ à l'issue de l'exercice 2018-2019. Frank McCourt perd donc de l'argent et souhaite limiter la casse. Comme vous l'a expliqué le 10 Sport, l'Américain est à l'écoute d'offres potentielles, mais la vente de l'Olympique de Marseille n'est pas sa priorité, ce qui explique alors les récentes annonces du club sur le sujet.

L'OM et McCourt démentent un changement de propriétaire ...

Dans un communiqué publié sur le site officiel de l'OM pour se féliciter de cette 2eme en Ligue 1 cette saison, Frank McCourt n'a pas caché sa joie et en a profité pour assurer qu'il comptait partager d'autres moments de joie avec les supporters phocéens à l'avenir : « Moins de 4 ans après la reprise du club, nous voilà qualifiés en Champions League, après avoir joué une finale de Ligue Europa. (...) J’ai hâte de partager les années à venir aux côtés de ces supporters magnifiques. » Plus explicite encore, Jacques-Henri Eyraud avait garanti quelques jours auparavant que le patron de l'OM était « un investisseur exceptionnel » et qu'il n'avait programmé aucune vente, dénonçant ainsi des « fake news ». Le board marseillais se veut donc rassurant sur l'avenir du projet, malgré la menace du fair-play financier qui pourrait compromettre les plans de la direction. L'OM reste en effet dans le collimateur de l'UEFA en raison de ses résultats déficitaires, et son exclusion des compétitions européennes n'est pas à écarter si le club ne donne aucune garantie solide. C'est dans ce contexte tendu que Tutto Mercato Web a fait une révélation fracassante sur l'avenir du club.

… mais la piste saoudienne persiste

Selon le portail italien, un homme serait intéressé par l'Olympique de Marseille : Al Waleed Bin Talal. Membre de la famille royale saoudienne, l'homme de 65 ans pourrait enfin arriver dans la cité phocéenne après avoir été une première fois intéressé par le rachat de l'OM en 2014. TMW va même plus loin en avançant que des discussions avancées sont en cours. Antero Henrique, ancien directeur sportif du PSG, pourrait d'ailleurs faire partie de son projet en prenant la succession d'Andoni Zubizarreta. Des informations que beaucoup n'ont pas pris au sérieux, mais Marco Conterio, rédacteur en chef de TMW, n'a pas changé de version ce samedi en certifiant sur son compte Twitter que les négociations avec Al Waleed Bin Talal avaient bel et bien débuté. « Cela débuterait à une somme de 250 millions d’euros. Au cœur des négociations : le Vélodrome que l’administration ne souhaite pas vendre. En cas d’accord entre les parties et sans le fair-play financier, un budget maximal pour le mercato serait prêt », explique l'Italien. Une version que personne n'a encore validée en France, au contraire. Dans un live Twitch, Manu Lonjon a apporté des précisions importantes sur l'identité du principal intéressé, qui serait actuellement en mauvais termes avec le gouvernement saoudien. D'ailleurs, une partie de ses actifs auraient été bloqués et celui-ci n'aurait pas le droit de quitter l'Arabie saoudite, difficile d'imaginer dans ce contexte un rachat de l'OM par Al Waleed Bin Talal. Seul Simone Rovera, correspondant de RMC en Italie, a apporté de la crédibilité aux révélations de Tutto Mercato Web en expliquant sur Twitter que Marco Conterio était « un excellent journaliste », laissant ainsi entendre que cela n'était pas de simples rumeurs infondées, sans pour autant les confirmer. 

Le clan McCourt sort du silence concernant Al Waleed Bin Talal

Face à l'insistance de la piste saoudienne, le clan McCourt a décidé de réagir ce dimanche via La Provence. L’entourage du Bostonien serait assez surpris de ces rumeurs et se demanderait même qui pourrait avoir intérêt à colporter ce type d’informations qu'on qualifie une nouvelle fois de fake news. Les proches de l'Américain signent et persistent : l'OM n'est pas à vendre, et aucune discussion ne se tiendrait actuellement avec Al Waleed Bin Talal. L'avenir de l'Olympique de Marseille n'a pas fini de faire encore parler dans les prochaines semaines...

Articles liés