Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Nasser Al-Khelaïfi est passé à l’action en coulisses contre la Super Ligue !

Tandis que le Pairs Saint-Germain a pour le moment décidé de se mettre à l’écart de la Super Ligue européenne lancée conjointement par douze écuries européennes, Nasser Al-Khelaïfi agirait de son côté en coulisses afin de réconcilier les douze écuries dissidentes avec l’UEFA.

Ce qui était un serpent de mer depuis maintenant de nombreuses années s’est officiellement concrétisé ce dimanche. Le Real Madrid, le FC Barcelone, l’Atlético de Madrid, Manchester United, Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Tottenham, la Juventus, l’AC Milan et l’Inter ont conjointement annoncé leur désir de faire naître une nouvelle compétition baptisée la Super Ligue européenne. L’objectif de ses douze clubs dissidents : se séparer de l'UEFA et de la Ligue des champions afin d'accroître leurs revenus en proposant des affiches alléchantes, tout en ayant pour objectif de « sauver le football » en redistribuant cet argent aux autres clubs par effet pyramidal selon le discours tenus par Florentino Pérez ce lundi sur le plateau de l’émission espagnole El Chiringuito. Seulement voilà, ce projet ne passe pas auprès de l’UEFA, qui a clairement condamné cette nouvelle compétition par la voix de son président Aleksander Čeferin ce lundi. Pour l’heure, le projet de ces clubs opposés à l’instance européenne bute sur un point, à savoir qu'ils ne  sont que 12 membres fondateurs, alors qu’ils prévoient d’être 15. Le PSG et le Bayern Munich manquent notamment à l’appel, et les finalistes de la dernière édition de la Ligue des champions ne semblent clairement pas disposés à rejoindre cette Super Ligue européenne tant ils réaffirment publiquement et par le biais de déclarations aux médias leur loyauté à l’UEFA.

Nasser Al-Khelaïfi a compris que la situation actuelle ne fait pas les affaires du PSG

Et il se pourrait même que Nasser Al-Khelaïfi aille encore plus loin que cette simple opposition. Effectivement, à en croire les informations dévoilées par L’Equipe dans son édition de ce mardi, le président du PSG jouerait un rôle de médiateur entre les douze clubs contestataires et l’UEFA. Les relations entre les deux camps sont bien évidemment plus brouillées que jamais, et l’homme d’affaire qatarien remuerait ciel et terre en coulisses afin de les réconcilier depuis ce dimanche. À mi-chemin entre les deux camps tant le projet du PSG, qui est d'être une puissante marque mondiale, se rapproche de la volonté de toute-puissance des douze contestataires, Nasser Al-Khelaïfi aurait néanmoins bien compris que cette opposition entre les deux camps ne fera pas les affaires de son club. C’est pourquoi il oeuvrerait afin de trouver un terrain d’entente à même de satisfaire tout le monde, chose qui serait en outre très bien vue au sein de l’UEFA. Le quotidien français précise en effet que si l’entrée du PSG au sein de l’ECA en 2019 avait été mal vue pour l’instance européenne, tout cela appartiendrait au passé tant l’attitude de Nasser Al-Khelaïfi serait maintenant appréciée au coeur de cette crise sans précédent pour le football européen. Reste maintenant à savoir si l’homme qui est à la tête de l’écurie parisienne depuis 2011 parviendra à ses fins, chose qui ne manquerait évidemment pas de renforcer sa position au yeux de l’Europe du football.

Articles liés