Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Polémique : Pablo Longoria revient sur sa décision radicale contre Nice !

Face aux débordements sur la pelouse de l’OGC Nice, Pablo Longoria n’a pas souhaité que l’OM reprenne la rencontre. Un choix fort de la part de l’Espagnol sur lequel il est revenu. 

Après le triste spectacle offert lors de la rencontre entre l’OGC Nice et l’OM, place maintenant aux explications. Alors que la chasse aux coupables est lancée et que des sanctions seront prises, chacun cherche désormais à défendre sa position, que ce soit du côté des Aiglons ou des Phocéens. Ainsi, Jean-Pierre Rivère et Pablo Longoria multiplient les sorties médiatiques pour prêcher leur paroisse. Et ce mardi, dans un entretien accordé à La Provence, le président de l’OM s’est exprimé. Revenu sur cet incroyable événement, Longoria a notamment justifié sa décision de ne pas faire revenir sur ses joueurs sur le terrain alors que l’arbitre avait sifflé la reprise du match. 

« Si on accepte ça, on accepte tout »

« Mes joueurs étaient blessé, physiquement et psychologiquement par l’agression des Ultras. Jamais dans ma vie, dans le monde entier, je n’avais vu de telles images, sinon un Dinamo Zagreb-Partizan de Belgrade, au début de la guerre des Balkans. Ma résolution a vite été prise, pour une question de principe. Si on accepte ça, on accepte tout. Pour protéger mes joueurs, il n’étaient pas en sécurité. On peut accepter qu’il y ait des stades plus chauds que d’autres, la pression du public, c’est normal, mais tu ne peux pas accepter la possibilité que des supporters puissent entrer sur le terrain et agresser les joueurs. C’est un précédent très dangereux. Il y a eu d’abord une cellule de crise avec le délégué, l’arbitre, les deux présidents et le Préfet de police. Chacun s’est exprimé et le délégué a dit que le match devait reprendre. Je leur ai répondu que ma décision était de faire rentrer les joueurs aux vestiaires et à Marseille parce que leur sécurité n’était pas garantie », a ainsi expliqué Pablo Longoria

Articles liés