Accès direct au contenu

OM

OM/OL - Clash : Coronavirus, Ligue 1... Eyraud charge à son tour Aulas !

Après Dimitri Payet qui s’est montré très surpris par la proposition de Jean-Michel Aulas d’annuler la saison de Ligue 1, l’OM a une nouvelle fois réagi aux propos d’Aulas par le biais de Jacques-Henri Eyraud, qui a à son tour répondu à la proposition « indécente » du président de l’OL.

Dans un entretien accordé au Monde, Jean-Michel Aulas révélait vendredi soir que « la meilleure solution serait de dire « c’est une saison blanche », ce qui évite à ceux qui sont concernés par le bas du tableau de se retourner contre la LFP et la FFF ». Des propos qui ne sont clairement pas passés inaperçus et particulièrement du côté de l’OM, le club phocéen pointant actuellement à la deuxième place du classement de Ligue et étant en course pour participer à la prochaine édition de la Ligue des champions. Sur son compte TwitterDimitri Payet lâchait un très cru « Mais il est sérieux celui là ? » ces dernières heures. Après le numéro 10 olympien, le président de l’OM a réagi au témoignage de son homologue de l’OL.

« La ficelle est cette fois un peu grosse… »

« Nous connaissons la volonté obsessionnelle de Jean-Michel Aulas de défendre l'OL par tous les moyens. Mais la ficelle est cette fois un peu grosse. Est-ce vraiment aimer et respecter le football quand, sans la moindre concertation, on suggère de nier les 28 journées de championnat déjà disputées. 25.200 minutes d'efforts, de joies ou de moments difficiles, 25.200 minutes de partage pour les centaines de joueurs de L1 ayant conduit ce championnat jusqu'ici. Quand la fièvre sera retombée, Jean-Michel Aulas verra l'obscénité de sa proposition opportuniste. Faut-il les dissoudre dans l'égoïsme de celui dont la seule boussole est sa participation à la Ligue des champions? Alors, si les joueurs de Lyon n'ont pas encore réussi à se qualifier pour l'épreuve reine, il reste un joker : le coronavirus. Une idée indécente ».  a assuré Jacques-Henri Eyraud dans une tribune publiée dans Le Journal Du Dimanche. En attendant la réponse de Jean-Michel Aulas

Articles liés