Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Malaise : Agora, supporters... Eyraud se fait dézinguer par la mairie de Marseille !

Maire-adjointe de Marseille, Samia Ghali s’en est une nouvelle fois prise à Jacques-Henri Eyraud. Le président de l’OM s’est attiré les foudres des supporters et de certains politiques après le lancement du projet « Agora OM ».

La colère gronde à Marseille. Certains supporters de l’OM ne supportent plus la gestion sportive du président Jacques-Henri Eyraud et ont montré leur mécontentement devant la Commanderie le 30 janvier dernier. Ce jour-là, plusieurs personnes ont pénétré dans le centre d’entrainement et ont saccagé les lieux. Des actes de violence inacceptables pour le président marseillais, qui a décidé de porter plainte immédiatement. Une situation qui illustre aussi le malaise profond entre la direction actuelle et les supporters, et qui inquiète Samia Ghali. La maire-adjointe de Marseille avait accordé un entretien à L’Equipe quelques jours après ces incidents et avait lancé un appel à l’apaisement tout en s'en prenant à Jacques-Henri Eyraud : « Je pense qu'il y a une rupture de confiance entre les supporters et eux. Il faut la (…) A lui de voir s'il est à l'aise à l'OM. Je dis juste qu'il y a un malaise profond avec les supporters. On ne peut pas les mépriser à ce point et dire, par exemple qu'il y a trop de Marseillais au sein du club. Je rêve... Je n'ai jamais vu un chef d'entreprise local venir expliquer qu'il y a trop de Marseillais dans sa boîte. Je ne vous cache pas qu'on a des échanges un peu durs en ce moment ! Il me dit ce qu'il pense et moi aussi. On ne peut pas mettre tous les supporters de l'OM dans le même sac, ce n'est pas sérieux. Quand ils mènent des actions solidaires et sociales, il ne s'en est jamais plaint. Aujourd'hui, il faut ramener le calme. Sans ça, ça ne pourra pas durer. Et celui qui a le plus à perdre dans cette histoire, c'est Jacques-Henri Eyraud ».

Agora, un projet qui ne convainc pas

Afin de tenter d’arranger la situation, l’OM a décidé, ce lundi, de lancer le projet « Agora OM » afin de faciliter le dialogue avec les supporters. Un projet qui a pour but « d’organiser des « groupes de travail, de plateformes d’échange d’idées et d’appels à projets » pour que « direction et supporters s’unissent dans la définition du supportérisme ». Une initiative qui, au lieu d’avoir l’effet escompté, a plongé les supporters dans une colère noire. D’autant que La Provence annonçait ce lundi que les associations de supporters avaient reçu un mail d’Hugues Ouvrard, directeur général de l'OMleur indiquant que le club pourrait rompre la convention des abonnements après les incidents survenus à la Commanderie en janvier dernier. Nommé récemment maire de Marseille, Benoît Payan a pris son clavier afin d’exprimer son incompréhension sur son comte Twitter : « Les supporters sont l’âme du club. Leur mise en demeure par la direction est incompréhensible, il ne peut pas y avoir des dizaines de milliers de Marseillais qui payent les conséquences de quelques excités, déjà devant la justice. J’ai écrit à Jacques-Henri Eyraud pour qu’il calme le jeu ».

« On ne laissera jamais faire Jacques-Henri Eyraud. Il ne fera pas ce qu’il voudra à Marseille »

Benoït Payan n'est pas le seul politique à donner son avis sur l'actualité de l'OM. De son côté, Samia Ghali a de nouveau chargé Jacques-Henri Eyraud après le lancement du projet «  Agora ». « Je pense que le club fait fausse route. Je comprends mal ce que veut la direction de l’OM. On a des résultats catastrophiques. Mais au-delà des résultats, on est dans une relation qui ne va plus entre le club et les Marseillais. Je pense que ce qu’a fait Jacques-Henri Eyraud hier, c’est de rajouter de l’huile sur le feu. La situation était déjà très tendue, compliquée en période de Covid. Ce n’est pas le meilleur moment pour rajouter du stress, de la polémique, là où il n’y en avait pas besoin » a déclaré la maire-adjointe de Marseille au micro de RMC ce mardi. « On ne laissera jamais faire Jacques-Henri Eyraud. Il ne fera pas ce qu’il voudra à Marseille. C’est une réalité. Qu’il essaye déjà d’avoir des résultats sportifs. Je pense qu’il agite un chiffon rouge pour faire oublier les résultats de l’OM. Qu’il s’occupe d’abord du foot, du sport, c’est ça sa vocation première. Le sport à Marseille, c’est une religion. C’est ce qui fait la cohésion de cette ville. Il ne va pas nous enlever ça. Il est en train de toucher à quelque chose qui est sacré. On ne le laissera pas faire. Il est en train de franchir la ligne jaune. A lui de décider de quel camp il est. S’il considère qu’il va jouer contre les Marseillais, alors il se trompe. Les Marseillais seront unis » a conclu Samia Ghali au sujet d’Eyraud, toujours dans l’œil du cyclone.

Articles liés