Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Vente, Vélodrome, Eyraud... Le message fracassant de la mairie de Marseille !

Maire-adjointe de la ville de Marseille, Samia Ghali a passé en revue l’actualité de l’OM. Elle a exprimé son point de vue sur les incidents survenus à la Commanderie, mais aussi sur l’avenir des dirigeants actuels et sur les rumeurs sur le projet de rachat de l’OM.

A Marseille, on parle ces dernières heures plus des événements qui se trament en coulisses et de l’avenir des responsables actuels que des résultats sportifs. Signe que l’atmosphère autour de l’OM est tendue. Mécontents de la gestion de Jacques-Henri Eyraud, les supporters marseillais ont pénétré au sein de la Commanderie samedi dernier et ont saccagé le centre d’entraînement. Une manifestation violente qui intervient dans un contexte compliqué pour l’OM, plongé dans une grave crise de résultats et qui doit en plus faire face aux rumeurs sur la vente de l’OM. Un dossier qui est revenu au premier plan. Et pour cause, Thibaud Vézirian a annoncé que Frank McCourt devrait prochainement laisser sa place à des investisseurs saoudiens liés au prince Al Walid Bin Talal. « Tout porte à croire que c’est bouclé. L’avenir de l’OM va changer. L’OM aura les moyens. (…) A Noel, McCourt et ses collaborateurs s’étaient rendus à Riyad avec le clan de KHC (Kingdom Holding Company), la compagnie d’Al Walid Bin Talal. L’OM va être racheté, ça va être bouclé dans les prochaines heures, dans les prochains jours. Y’a un communiqué de presse qui est en cours de rédaction ou même terminé » a déclaré le journaliste sur une vidéo publiée sur Youtube. Une information qui fait suite aux déclarations du maire de Marseille, Benoit Payan, qui a fait part de sa volonté de vendre le stade Vélodrome.

« Si cette porte ouverte pour la vente du Vélodrome peut encourager un investisseur à racheter l’OM ? Je pense que c’est le but »

Selon Thibaud Vézirian, il serait question d’un « deal colossal » impliquant des acheteurs ayant la volonté de s'offrir le stade Vélodrome. Maire-adjointe de Marseille, Samia Ghali a d’ailleurs confirmé que cette annonce de Benoit Payan avait pour but aussi d’encourager les investisseurs à passer à l’action. « Je pense que c'est le but. Si demain il y a un repreneur et qu'il veut acheter le stade, nous nous mettrons autour de la table avec lui. Si c'est un argument pour vendre le club, tant mieux. Mais je rappelle qu'on ne vient pas à l'OM pour faire du business, on y vient parce qu'on aime le foot, la ville, son club et ses supporters. Sinon, ça ne fonctionne pas. Le prix ? J'ai tout entendu, 150 M€, 200 M€, 350M€... Mais à l'heure où je vous parle, bien malin qui peut fixer un prix. Il faut qu'on demande aux Domaines de nous faire une estimation réelle. La situation est compliquée, il y a un « naming » (Orange)... Il faut voir aussi à quel prix la Ville de Marseille est prête à le lâcher. Tout cela fait partie de mon travail » a-t-elle déclaré dans un entretien à L’Equipe. Toutefois, Samia Ghali a paru hésitante au moment d’évoquer un éventuel rachat de l’OM par des investisseurs saoudiens : « Je n'en sais rien, je ne sais pas de quoi vous me parlez. Je ne veux pas rentrer là-dedans. » Mais alors que Frank McCourt et surtout Jacques-Henri Eyraud sont la cible des supporters phocéens, la mairie de Marseille a lâché un message lourd de sens sur l’avenir des dirigeants marseillais.

« Aujourd'hui, il faut ramener le calme. Sans ça, ça ne pourra pas durer »

Alors que Jacques-Henri Eyraud est de plus en plus conspué, Samia Ghali a appelé à l’apaisement, même si elle estime que la rupture est totale entre les supporters et les dirigeants de l’OM : « A eux (Eyraud et McCourt) de voir s'ils se sentent bien. Mais je pense qu'il y a une rupture de confiance entre les supporters et eux. Il faut la regagner. Quand j'ai rencontré les différents groupes (mercredi), j'ai demandé qu'on retrouve un apaisement. Les supporters veulent être respectés et ils ont envie que leur club brille ». Mais la femme politique n’a pas hésité ensuite à s’en prendre directement à Jacques-Henri Eyraud, objet de toutes les critiques et a appelé à la réconciliation. « A lui de voir s'il est à l'aise à l'OM. Je dis juste qu'il y a un malaise profond avec les supporters. On ne peut pas les mépriser à ce point et dire, par exemple qu'il y a trop de Marseillais au sein du club. Je rêve... Je n'ai jamais vu un chef d'entreprise local venir expliquer qu'il y a trop de Marseillais dans sa boîte. Je ne vous cache pas qu'on a des échanges un peu durs en ce moment ! Il me dit ce qu'il pense et moi aussi. On ne peut pas mettre tous les supporters de l'OM dans le même sac, ce n'est pas sérieux. Quand ils mènent des actions solidaires et sociales, il ne s'en est jamais plaint. Aujourd'hui, il faut ramener le calme. Sans ça, ça ne pourra pas durer. Et celui qui a le plus à perdre dans cette histoire, c'est Jacques-Henri Eyraud » a-t-elle déclaré dans un entretien à L’Equipe. Les prochains jours pourraient bien marquer un tournant majeur dans l’histoire de l’OM.

Articles liés