Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Clash : Mourad Boudjellal règle encore ses compte avec Eyraud !

Depuis l’été dernier et sa tentative de rachat de l’OM, Mourad Boudjellal est notamment entré en guerre contre Jacques-Henri Eyraud, ancien président du club phocéen. Et ce jeudi, l’actuel patron du Hyères FC en a rajouté une couche. 

En compagnie de Mohamed Ayachi Ajroudi, Mourad Boudjellal avait pour projet de racheter l’OM et de devenir le président du club phocéen. Ainsi, il aurait notamment pu remplacer Jacques-Henri Eyraud, qui était alors à la tête de l’OM. Alors que ce feuilleton a duré de longs mois, cela a notamment donné lieu à de grandes passes d’armes entre Boudjellal et Eyraud. Un conflit qui n’en finit d’ailleurs pas et ce même si le premier a désormais oublié le club phocéen pour le Hyères FC et le second a quitté ses fonctions de président marseillais. Ainsi, dernièrement, dans un entretien accordé à So Foot, Jacques-Henri Eyraud avait taclé Mourad Boudjellal et son projet avec Mohamed Ayachi Ajroudi, lâchant : « Nous n’avons jamais rien reçu. C’est une blague complète, cette histoire ! Est-ce que vous vous rappelez comment s’est passée l’acquisition de l’OM en 2016 ? Je vais vous le dire. Le maire de Marseille a été informé de la vente le matin même. C’est comme ça que s’opèrent les transactions sérieuses, ce n’est pas avec de grandes déclarations dans la presse… Ça, c’est les pieds nickelés. Les annonces sur Zidane ? Et Cristiano Ronaldo en pointe ! C’est ridicule, mais ce qui est dangereux, c’est que certains supporters y croient ». 

« Jacques-Henri, tu n’as pas besoin de moi »

Ce jeudi soir, président sur le plateau de Salon VIP sur BeIN Sports, Mourad Boudjellal a répondu à Jacques-Henri Eyraud et a de nouveau réglé ses comptes avec l’ancien président de l’OM. « Les dernières déclarations d’Eyraud dans So Foot ? Il a mal vécu cette période où on voulait prendre sa place. Je n’étais pas dans le secret des négociations, mais s’il y avait une offre à faire, ce n’était pas à lui car il n’était pas propriétaire. Il se prend peut-être pour un autre. L’offre a été publiée, même dans la presse. Il a fait une procédure en disant que j’ai déstabilisé l’OM, mais il est bien plus fort que moi. Il suffit de lire ses dernières déclarations. Il n’a pas besoin de moi. Je peux l’aider. Jacques-Henri, tu n’as pas besoin de moi. Tout seul, tu y arrives très bien », a ainsi lâché Boudjellal à son meilleur ennemi des derniers mois. 

Articles liés