Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Clash : Guendouzi se fait sèchement tacler après ses propos !

Frustré par le match nul concédé par l’OM dimanche face à Metz, Mattéo Guendouzi avait dénoncé les intentions trop défensives du club lorrain après la rencontre. Des propos qui n’ont pas du tout plu à Frédéric Antonetti…

Interrogé au micro de Canal + dimanche au terme de la rencontre entre l’OM et le FC Metz (0-0), Mattéo Guendouzi n’avait pas manqué de tacler son adversaire du jour, lui reprochant d’avoir fermé le jeu du début à la fin : « Metz n’est pas venu pour jouer au foot. C’est dommage de jouer contre des équipes de L1 qui proposent ça », a lâché le milieu de terrain de l’OM. Et ces propos de Guedouzi n’ont pas été du goût de l’entraîneur messin, Frédéric Antonetti, qui s’est accordé un droit de réponse en conférence de presse d’après-match.

« Il faut rester lucide et clairvoyant »

« Je veux revenir sur quelque chose, tout le monde rouspète sur le dernier quart d'heure haché. Comme si le match n'avait duré qu'un quart d'heure. Le reste du match n'a pas été haché. Je voudrais faire remarquer, à ceux qui ont eu des remarques désobligeantes : Udol est rentré, il s'est blessé. Il a le droit de se blesser, ou non ? On ne fait pas de comédie. Pajot est rentré et s'est blessé aussi. Deux remplaçants qui se blessent, on fait deux changements (…) Je comprends leur déception. Ils sont sur la déception de ne pas avoir gagné contre le 19e, devant 60 000 personnes. La déception ne doit pas empêcher la lucidité et la clairvoyance. Deux entrants se sont blessés, on doit en tenir compte. On joue à 10 contre 11, il y a neuf minutes de temps additionnel. Ils n'ont pas trouvé la solution. Il faut rester lucide et clairvoyant, que l'énervement ne fasse pas dire n'importe quoi parfois », a lâché Antonetti en guise de réponse à Mattéo Guendouzi.

Articles liés