Accès direct au contenu

Foot - Real Madrid

Real Madrid - Polémique : Le Graët, Deschamps... La sortie hallucinante de l'entourage de Benzema !

Selon l'ancien agent de Karim Benzema, la décision de ne pas sélectionner l'attaquant du Real Madrid en équipe de France ne vient pas de Didier Deschamps, mais de Noël Le Graët, président de la Fédération française de football.

Auteur de 21 buts cette saison sous le maillot du Real Madrid, Karim Benzema aurait toute sa place dans la liste des joueurs convoqués pour le prochain Euro. Mais l’attaquant n’a plus porté le maillot de l’équipe de France depuis le 8 octobre 2015 et une rencontre face à l’Arménie. Benzema a été impliqué dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena et a, par la suite, indiqué dans un entretien à la presse espagnole que Didier Deschamps n’était pas raciste, mais qu’il avait « cédé sous la pression d'une partie raciste de la France ». Une sortie lourde de conséquences pour le sélectionneur puisque sa maison en Bretagne a été taguée. « Même si avec le temps ça s’apaise un peu, je ne peux pas oublier. Ce n’est pas lié qu’à Karim Benzema. Il y a des déclarations d’autres personnes aussi qui ont amené à ce fait violent et qui touche à ma famille » avait déclaré Deschamps en janvier dernier.

Ne pas sélectionner Benzema ? Une décision de Le Graët selon son entourage

Mais à en croire Karim Djaziri, la décision de ne pas sélectionner Karim Benzema en équipe de France ne vient pas de Didier Deschamps, mais de Noël Le Graët, président de la Fédération française de football.« Didier et Karim avaient un rapport très proche, père/fils. C’était son gars, son petit (…)  A aucun moment il a dit que Didier était raciste. Si Didier a un problème avec quelqu’un, il l’appelle, il règle son problème, surtout avec quelqu’un qu’il connait (…) Didier a repris des joueurs qui ont insulté sa famille. Il a excusé bien pire à des joueurs (…) En juillet 2017, Karim me dit d'appeler le président Le Graët pour organiser un rendez-vous avec Didier. J'ai appelé le président, mais il n'a pas voulu organiser ce rendez-vous. (...) On ne sait même pas s'il est au courant (…) Je vous montre le son d’une vidéo de Tournon (Philippe, ancien attaché de presse de l’équipe de France ndlr) qui dit « Voilà, Didier vous connaissiez son choix par rapport à Karim, lorsque la décision est tombée, il a dû s’y plier ». Et lorsque le journaliste lui demande de qui vient la décision, il est vaseux, il dit « l’instance, au-dessus, le pouvoir » » a confié l’ancien agent de Benzema dans un entretien accordé à RMC.

Articles liés