Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG - Jimmy Algerino : «Pochettino ? On a tout de suite senti son intelligence»

Invité exceptionnel du Comptoir Parisien et du 10 Sport en marge de la demi-finale aller de la Ligue des champions, Jimmy Algerino a évoqué les débuts de Mauricio Pochettino. Deux hommes qui se connaissent puisqu'ils ont partagé le vestiaire du PSG durant quelques mois.

Arrivé en janvier dernier sur le banc du Paris Saint-Germain, Mauricio Pochettino s'apprête déjà à disputer une demi-finale de Ligue des Champions contre Manchester City ce mercredi soir. Et le technicien argentin n'y est forcément pas étranger. Bien qu'il n'ait pas eu réellement le temps de poser sa patte sur l'effectif du PSG, l'ancien manager de Tottenham a tout de même apporté sa touche sur la gestion mentale des évènements. Jimmy Algerino, qui a évolué aux côtés de Mauricio Pochettino durant la seconde partie de la saison 2000-2001, se prononce au micro du Comptoir Parisien sur les vertus du technicien argentin qui étaient déjà les siennes lorsqu'il était joueur.

«C'était une évidence pour lui de continuer et d'aller dans ce rôle là»

L'ancien latéral du PSG raconte qu'en janvier 2001, il a vu débarquer un joueur humble et très intelligent. « Les premiers six mois, il s'est contenté d'être observateur puisqu'il ne pouvait pas disputer la Ligue des champions. Il jouait le Championnat et avait la confiance de Luis Fernandez. Donc effectivement, on a senti un joueur intelligent sur le terrain parce qu'il connaissait ses forces et ses faiblesses. Il a toujours su se mettre dans les meilleures conditions pour apporter à l'équipe », dévoile Jimmy Algerino au micro du Comptoir Parisien, avant d'évoquer son statut de leader qui le prédestinait au poste d'entraîneur : « Après sur ce que j'ai vu des saisons suivantes c'est qu'il a été présent pour le collectif, c'était un meneur, dans le fait de démontrer sur le terrain en montrant le chemin. C'était un leader, quelqu'un qui agit et non pas qui parle. Il avait ça en lui de vouloir être un manager comme d'autres à l'image de Paul Le Guen ou Didier Deschamps. C'était une évidence pour lui de continuer et d'aller dans ce rôle là ».

«Ce que Pochettino a apporté c'est de défendre et souffrir collectivement»

Cependant, Jimmy Algerino explique que l'évolution psychologique au PSG, qui semble mieux gérer les émotions ces derniers mois, n'est pas seulement dû à Mauricio Pochettino. « Après, ce qui a changé au PSG, c'est déjà la préparation physique réalisée juste après la trêve. Je pense, sans être devin, que c'était prévu avec Thomas Tuchel aussi. Et n'oublions pas aussi que c'est une saison avec des rendez-vous internationaux avec l'Euro et la Copa America. Donc les joueurs se gèrent en fonction de ça. Pour la plupart cela veut dire arriver en pleine forme en février-mars, notamment pour la Ligue des champions, mais aussi dans le but d'être en pleine forme pour les échéances internationales. La digestion du Final 8 et du Covid a été difficile pour tout le monde et aujourd'hui tout le monde revient », explique-t-il, avant de toutefois reconnaître un apport indéniable de Pochettino au PSG : « Et ce que Pochettino a apporté c'est de défendre et souffrir collectivement pour conserver des victoires essentielles pour la progression du PSG, surtout dans cette compétition là. »

Articles liés