Mercato - PSG : Guardiola, Zidane… Ces entraîneurs qui ont recalé Al-Khelaïfi
Guillaume de Saint Sauveur

Depuis le début de l’ère QSI, le PSG a essayé de tout mettre en œuvre pour faire grandir son projet en attirant de grands noms pour composer son équipe, mais également pour la fonction d’entraîneur. Et malgré ses moyens financiers conséquents et ses ambitions, Nasser Al-Khelaïfi a parfois échoué dans sa volonté d’attirer des grands entraîneurs. Explications.

En 2011, au moment du rachat du PSG par le Qatar, le club de la capitale a donc subitement changé de dimension avec de nouveaux moyens financiers bien plus importants. Une étape qui a donc marqué le début de l’ère QSI au PSG. La suite, vous la connaissez, de nombreuses stars ont été attirées ces onze dernières années au Parc des Princes : Zlatan Ibrahimovic, Thiago Silva, Edinson Cavani, Kylian Mbappé, Neymar, Lionel Messi… Mais la tâche a souvent été plus compliquée en ce qui concerne les entraîneurs.

Le PSG a souvent été recalé par les entraîneurs

En effet, parmi les entraîneurs de renom qui composent actuellement le marché, il n’en existe presque pas un seul qui n’ait pas été contacté au moins une fois par la direction du PSG. Le média catalan Sport annonçait notamment qu’en 2015, Nasser Al-Khelaïfi avait tout fait pour attirer Pep Guardiola, en vain. Pareil pour José Mourinho, et Le Parisien évoquait dès l’année 2012 des rencontres entre le Special One et la direction du PSG, mais la collaboration ne s’est jamais faite. Et enfin, alors qu’il était question de son arrivée cet été pour remplacer Mauricio Pochettino, Zinedine Zidane a recalé le PSG pour attendre l’équipe de France. On notera également dans la liste des entraîneurs contactés depuis le début de l’ère QSI les noms d’Antonio Conte, Arsène Wenger, Massimiliano Allegri, Roberto Mancini, Luis Enrique ou encore… André Villas-Boas !

AVB confirme avoir recalé le PSG

Interrogé par The Telegraph, l’ancien entraîneur de l’OM confirme avoir dit non au PSG en 2013, alors qu’il dirigeait à l’époque Tottenham : « L'offre du PSG était sur la table. Oui, Daniel (NDLR : Levy, le président de Tottenham) voulait me vendre pour 15 millions de livres (16,7M€). Le PSG ne voulait évidemment pas payer 15 millions de livres sterling et il y avait beaucoup de choses qui n'allaient pas avec le Paris Saint-Germain, en particulier sur son approche », confie Villas-Boas.

Articles liés