Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Mourad Boudjellal démonte encore une fois le clan Ajroudi !

Ayant pris du recul avec le projet de Mohamed Ayachi Ajroudi, Mourad Boudjellal a notamment justifié sa décision en expliquant qu’il n’était clairement pas d’accord avec l’entourage de l’homme d’affaires franco-tunisien. A ce sujet, l’ancien du RCT en a rajouté une couche.

Dans ces conditions là, Mourad Boudjellal ne veut plus être associé à l’OM. Bien qu’il n’ait pas totalement renoncé au projet de Mohamed Ayachi Ajroudi, ce sont les collaborateurs de ce dernier qu’il n’entend plus voir. En effet, ce vendredi, dans un entretien accordé à RMCBoudjellal avait totalement démonté le clan Ajroudi, lâchant : « Ce sont des gens qui ne connaissent rien du tout au monde du sport et qui passent complètement à côté. Ils ont sûrement fait de belles choses à côté. La banque Wingate je ne la connaissais pas mais là c’est plutôt la banque Watergate. C’est en train de tout foutre en l’air. C’est vraiment dommage. Si Monsieur Ajroudi a décidé de travailler avec ces gens-là et continue, cela sera sans moi ». Et dans un entretien accordé à Var Martin, Mourad Boudjellal en a remis une couche, s’en prenant encore une fois aux collaborateurs d’Ajroudi.

« Je ne veux pas travailler avec des menteurs »

Dans un premier temps, Mourad Boudjellal a notamment expliqué : « Mon ambition olympienne ne pourra juste pas se faire avec ces gens là ». Invité à en dire plus sur les personnes ciblées, l’allié de la première heure de Mohamed Ayachi Ajroudi a alors lâché : « Il s’agit de Stéphane Cohen et de Marc Deschenaux (respectivement co fondateur de la banque Wingate et avocat, travaillant pour Mohamed Ajroudi). J’estime que leurs communiqués de presse, auxquels je suis associé bien malgré moi, sont scandaleux. Je ne peux pas accepter que l’on dise que les joueurs de l’OM sont des joueurs de second plan et je ne peux pas non plus accepter que l’on dise que les journalistes sont des menteurs. Ce sont eux les menteurs. Et je ne veux pas travailler avec des menteurs. Quels sont ces mensonges ? On ne peut pas dire que l’on est en négociation (avec Frank Mc Court, le propriétaire de l’OM) quand on ne l’est pas. Quand vous vous faites fermer la porte au nez, vous ne pouvez pas prétendre que vous êtes en négociation. Et vous ne devez pas non plus essayer de l’enfoncer avec une masse. Je ne sais pas comment se comportent ces gens là dans leur vie privée, mais quand une fille se refuse à vous, pour moi, si vous insistez, c’est un viol. Mes accusations sont graves ? Et je ne suis qu’au niveau un. Je ne pense pas que Monsieur Cohen ait d’ailleurs intérêt à ce que je passe au niveau supérieur. Je ne suis pas sûr qu’il ait envie que je développe. Notamment sur les raisons de notre communication au début de notre projet de reprise. Je ne suis pas sûr que ça le serve. Leur communication est lunaire. C’est un mélange entre Twilight et Groland. Et je rappelle que ces gens là facturent Monsieur Ajroudi. Alors que moi, non. Moi, j’y vais pour l’OM. Eux, pour l’argent ».

Articles liés