Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Mitroglou en Grèce, ça donne quoi ?

Ancien attaquant de l’OM, Kostas Mitroglou peine à retrouver sa forme d’antan. De retour en Grèce, le buteur se bat pour de nouveau faire trembler les filets.

Arrivé à la dernière minute du mercato d’été 2017 à Marseille, Kostas Mitroglou n’a jamais su s’imposer à l’OM. Décrit comme un « panic-buy », l’attaquant grec n’a inscrit que 16 buts en 50 apparitions sous le maillot phocéen. Un an et demi après son arrivée, il est envoyé en prêt à Galatasaray où il ne brillera pas plus qu’en France. 6 mois plus tard, le club stambouliote lâche Mitroglou au PSV Eindhoven. Aux Pays-Bas, il dispute 18 matchs mais ne parvient toujours pas à retrouver le niveau qu’il affichait à Benfica. Après ses deux prêts difficiles, il est donc de retour à l’OM dans l’anonymat le plus total. Ne figurant pas dans les plans de Villas-Boas, il cherche tant bien que mal une porte de sortie. Une fois de plus, Mitroglou passe une demi-saison sans jouer, avant de résilier son contrat avec Marseille et de signer à l’Aris Salonique FC, en Grèce, son pays natal.

« Ce qui me laisse dubitatif, c'est la période durant laquelle il n'a pas enchaîné les matchs »

Et pour le moment, le retour au pays n’est pas si simple. L’ancien attaquant de l’Olympiakos n’a inscrit qu’un but sur pénalty, contre son ancien club justement. A court de forme, les premiers pas sont compliqués pour le buteur de 33 ans qui n’a plus les jambes de ses 20 ans. Spécialiste du football grec pour Footballski, Martial Debeaux est méfiant sur la capacité de Mitroglou à retrouver son top niveau. « Ce qui me laisse dubitatif, c'est la période durant laquelle il n'a pas enchaîné les matches, que ce soit son année blanche entre la fin de saison anticipée au PSV et la période au placard à l'OM. Si j'élargis avec son passage à Galatasaray, cela fait beaucoup d'éléments qui ne rendent pas optimiste sur le fait qu'il revienne au top niveau », analysait-il en février dernier pour Foot Mercato. Pour Mitroglou, rien n’est simple depuis son arrivée à l’OM en 2017.

Articles liés