Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Les Marseillais interpellent Eyraud pour Alvaro Gonzalez !

Patron de la défense de l'Olympique de Marseille cette saison, Alvaro Gonzalez n'est pourtant pas encore assuré d'être toujours à l'OM la saison prochaine. Mais une chose est sure, les joueurs du club phocéen veulent qu'il reste.

S'il y a bien un joueur dont l'avenir est impacté par le départ d'Andoni Zubizarreta et probablement celui d'André Villas-Boas, c'est Alvaro Gonzalez. Prêté par Villarreal l'été dernier, le défenseur espagnol devait voir l'OM lever son option d'achat, comprise entre 4 et 8M€, après seulement cinq apparitions. Toutefois, la crise du Covid-19 et l'arrêt de la saison de Ligue 1 alors que celle de Liga pourrait reprendre engendre un flou juridique qui rend caduque l'option d'achat d'obligatoire. Mais alors qu'il avait été recruté par le duo Zubizarreta-Villas-Boas, Alvaro Gonzalez pourrait être moins désiré par leurs successeurs. Et surtout, dans l'obligation de faire des économies cet été, Jacques-Henri Eyraud pourrait finalement s'abstenir de lever l'option d'achat de l'Espagnol.

Lopez et Kamara se mobilisent pour Alvaro

« La personne qui m'a fait confiance est partie et on va voir ce que décide le coach qui était aussi l'homme de confiance d'Andoni. J'attends de voir ce que décide le club », confiait d'ailleurs à ce sujet Alvaro Gonzalez. Mais au sein de l'effectif de l'OM, le défenseur espagnol peut compter sur d'autres soutiens. En effet, sur  Instagram, Maxime Lopez et Boubacar Kamara ont pris position pour l'avenir de leur coéquipier. Le premier lance d'ailleurs le hashtag « #AlvaroSeQueda », qui n'est pas sans rappeler la fameux tweet de Gerard Piqué lors du feuilleton Neymar en 2017. Mais cette fois-ci, Maxime Lopez doit espérer qu'il soit plus efficace que celui du défenseur du FC Barcelone. De son côté, Kamara se contente d'émojis tout autant évocateurs. Quoi qu'il en soit, le vestiaire olympien semble uni derrière Alvaro Gonzalez. Visiblement touché par ces marques d'attention, l'Espagnol a d'ailleurs répondu... à sa manière.

Articles liés