Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Boudjellal ou pas, le sort en est jeté pour Villas-Boas… 

Comme il l’a fait savoir lors d’interviews avec plusieurs médias depuis vendredi, Mourad Boudjellal est porteur d’une offre de rachat grâce à des investisseurs du Moyen-Orient. Cela pourrait-il changer la donne pour la prolongation d’André Villas-Boas ? Pas forcément. Explications.

Grâce à André Villas-Boas, le Champions Project initié à l’automne 2016 avec le rachat de Frank McCourt est enfin en train de se réaliser. En effet, depuis l’arrivée du propriétaire américain, l’OM va participer pour la première fois à la Ligue des champions la saison prochaine. Le président Jacques-Henri Eyraud et l’ancien directeur sportif Andoni Zubizarreta ne se sont donc pas trompés en relançant le technicien portugais l’été dernier alors qu’il était sans club depuis son départ du Shanghai Shenhua en 2017. Dès son premier exercice, Villas-Boas est parvenu à séduire sur le terrain et en dehors de par sa communication. Néanmoins, son contrat expire en juin 2021 et le départ « d’un commun accord » avec la direction phocéenne d’Andoni Zubizarreta à la mi-mai a failli entraîner celui de Villas-Boas qui avait lié son avenir à celui du Basque. Finalement André Villas-Boas est resté en poste, mais pour combien de temps ? 

Villas-Boas se voit entraîner encore quatre ans, mais pas à l’OM !

Le 19 mai dernier, alors que l’avenir d’André Villas-Boas ne semblait tenir qu’à un fil, l’OM publiait un communiqué dans lequel il était stipulé qu’une offre de prolongation de contrat avait été soumise au technicien portugais. Si le coach marseillais venait à l’accepter, il serait ainsi lié à l’OM jusqu’en juin 2023 avec une année en option supplémentaire si le club était qualifié en Ligue des champions. Néanmoins, et bien que la direction du club souhaite « écrire une page décisive de son historie moderne » avec Villas-Boas, le principal intéressé s’est montré clair concernant son avenir. Pour Record, le Portugais a assuré qu’il ne se voyait continuer à entraîner que pour quatre ans, et ne comptait pas les passer à l’OM. « Un retour à Porto ? Ce n'est pas impossible. En tout cas, ce n'est pas par manque de propositions de Pinto da Costa. Si on prend en compte les quatre ans au cours desquels je me vois encore entraîner, il y a une année à Marseille puis une expérience plus exotique au Brésil ou au Japon ». Et si Mourad Boudjellal, porteur d’une grosse offre de rachat à Frank McCourt dans laquelle 200M€ serait réservés pour éponger les dettes du club et 200M€ pour le mercato, pouvait faire changer d’avis André Villas-Boas ? L’ancien président du RC Toulon a assuré au Phocéen qu’il fallait quoi qu’il arrive prolonger le contrat de l’entraîneur de l’OM. Il ne faudrait pas trop miser là-dessus en l’état actuel des choses. Le technicien portugais semble disposer d’une feuille de route à laquelle il souhaiterait bien s’y tenir. Dans un an, l’OM pourrait être contraint de faire ses adieux à Villas-Boas

Articles liés