Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Messi, Cristiano… Kylian Mbappé affiche une énorme ambition !

Alors que certains de ses détracteurs le trouvent prétentieux, Kylian Mbappé s’est prononcé sur la question de l’égo, affichant une grande confiance en lui. 

Du haut de ses 22 ans, Kylian Mbappé a déjà vécu de grandes choses dans sa carrière. Après avoir fait ses débuts en professionnel dès l’âge de 16 ans, le natif de Bondy s’est révélé aux yeux de l’Europe lors de l’excellent parcours européen de l’AS Monaco en 2017, incitant les plus grands clubs européens à vouloir miser sur lui. Malgré la détermination du Real Madrid dans ce dossier, c’est finalement le PSG qui est parvenu à mettre la main sur Kylian Mbappé, devenu champion du monde avec l’équipe de France depuis. Au fil des années, l’attaquant français a impressionné sur les terrains, mais également en dehors, affichant une énorme confiance en lui que certains interprètent comme de l’arrogance. À l’occasion d’un entretien pour RMC Sport, Kylian Mbappé s’est prononcé sur la question de l’égo dans le sport, et sur l’influence que cela avait sur lui. 

« Dans ma tête je me dis toujours que je suis le meilleur »

« L’égo, bien sûr qu’il est important parce que, quand vous êtes dans le dur, personne d’autre que vous-même ne va vous pousser. Et il faut que vous vous persuadiez que vous êtes capable de renverser des montagnes. Les gens ne comprennent pas l’ego mais quand tu n’es pas bien, il n’y a personne qui va venir chez toi te dire que tu es capable de faire ça. Il n’y a que toi et ton "mindset" (état d'esprit). Ce n’est que toi. Il faut se persuader que vous êtes capable de faire de grandes choses, explique Mbappé sur RMC. A chaque fois que je rentre sur un terrain, je me dis toujours que je suis le meilleur et pourtant j’ai joué sur des terrains où il y avait Messi et Cristiano (Ronaldo). Ce sont des meilleurs joueurs que moi, ils ont fait un milliard de choses de plus que moi. Mais dans ma tête je me dis toujours que je suis le meilleur parce que comme ça tu ne te donnes pas de limites et tu essayes de donner le meilleur de toi-même. Bien sûr, parfois les gens ne comprennent pas parce que je pense qu’il y a peut-être aussi cette barrière qui est créée par rapport à ce sujet-là, où l’on n’explique pas vraiment ce qu’est l’ego. Pour les gens, l’ego c’est juste ne pas donner un penalty à un copain, avoir un meilleur salaire que le joueur de l’équipe rivale, pour qui ce sujet ne doit plus être tabou. Ce n’est pas que ça, c’est aussi dans la préparation. C’est quelque chose de personnel, se surpasser, c’est bien au-delà de ce truc superficiel de dire ‘moi je, moi je’. Mais je pense qu’il y a pas mal de choses à dire sur ça. »

« Au bout d'un moment, ça fatigue »  

Néanmoins cet égo assumé de la part de Kylian Mbappé lui vaut parfois des tours. Mercredi soir après la victoire des Bleus en Bosnie, l’attaquant du PSG regrettait au micro de RTL le contexte pesant dont il faisait l’objet en France : « Si c’est un contexte difficile à vivre le fait d’être au centre de l’attention ? Ça fatigue, surtout quand tu joues pour un club de ton pays, que tu donnes tout pour ton équipe nationale aussi. Bien sur qu’au bout d’un moment ça fatigue. C’est différent pour les joueurs qui jouent à l’étranger et qui ne reviennent que pour l’équipe nationale. Moi je suis là tout le temps, donc bien sur que ça parle beaucoup plus. C’est un contexte différent, mais je savais quand j’ai signé à Paris que j’allais être dans ce contexte là, on verra par la suite. Bien sûr que ça joue, bien sûr que ça joue… Mais après il n’y a pas que ça. Le plus important c’est de se sentir bien où on est et de prendre du plaisir au quotidien. »

Articles liés