Accès direct au contenu

  1. 19h00 Mercato - PSG : Énorme retournement de situation pour l’avenir de Wijnaldum
  2. 18h45 Mercato - OM : Mourinho freine une grosse opération de Longoria
  3. 18h35 Tour de France : Pinot est passé tout près d'une nouvelle catastrophe
  4. 18h30 Transferts - PSG : Vexé, Neymar prend une décision radicale pour son mercato
  5. 18h15 Mercato - PSG : Un club fait une promesse pour le transfert de Neymar
Foot - PSG

PSG - Malaise : Giroud, penalty… Kylian Mbappé se lâche sur les polémiques de l’Euro !

Outre les questions sur son transfert, Kylian Mbappé a également vécu un été agité en équipe de France. Alors que les polémiques ont été nombreuses, l’international tricolore a fait le point.

L’été de Kylian Mbappé n’a pas été simple à vivre. En effet, le joueur du PSG s’est retrouvé au centre de nombreux feuilletons, à commencer par celui de son avenir avec le club de la capitale. Alors qu’il souhaitait rejoindre le Real Madrid, l’attaquant de 22 ans n’a finalement pas bougé. Mais cela n’a pas été seulement compliqué avec le PSG, puisqu’en équipe de France, le cas Mbappé a suscité différentes polémiques. Alors que les Bleus se préparaient à l’Euro, le joueur de Didier Deschamps avait fait polémique avec ses propos sur Olivier Giroud. Une affaire qui a fait énormément parler et pour ne rien arranger à la situation de Kylian Mbappé, c’est lui qui a raté son tir au but face à la Suisse synonyme d’élimination dès les huitièmes de finale. Un échec qui a valu de nombreuses critiques au champion du monde 2018.

« Deux jours après, je n'y pensais plus »

Après s’être confié à L’Equipe sur son envie de quitter le PSG cet été, Kylian Mbappé est également revenu sur les différentes affaires avec l’équipe de France cet été. Et concernant son altercation avec Olivier Giroud, l’attaquant tricolore a expliqué : « Cela a traîné, parce que les gens ont laissé traîner. Je vais vous dire la vérité : le soir même, j'étais enragé, mais deux jours après, je n'y pensais plus. Je me suis expliqué avec lui, je lui ai dit ce que j'avais à lui dire, et après c'était terminé. C'est sûr que ça a traîné au niveau de la presse, des gens, il y avait toujours cette ombre au-dessus de la tête de l'équipe, mais ce n'était plus un problème pour nous. J'ai eu un différend, oui, qui s'est étalé sur la place publique parce qu'il a commencé sur la place publique. (…) Mais je n'ai aucun problème avec lui, je lui souhaite le meilleur, et je vois qu'il a bien commencé avec Milan ».

« C’est un point noir »

Kylian Mbappé est ensuite revenu sur son tir au but manqué face à la Suisse. A ce propos, le Parisien est revenu sur sa grande déception, lâchant : « Mon tir au but manqué est-il le point noir de ma carrière ? Oui... (Il réfléchit.) J'ai quand même perdu une finale de Ligue des champions. Là, c'était un huitième, mais c'est vrai, c'est un point noir. Les vacances m'ont aidé à passer à autre chose, parce que c'est difficile de recommencer à jouer tout de suite après un événement pareil ». Critiqué pour cela, Mbappé s’en est d’ailleurs plaint à Noël Le Graët, président de la FFF : « Je ne me suis pas plaint pour un penalty, ce n'est pas vrai. Ce dont je me suis plaint auprès de lui, c'est d'avoir été insulté et traité de "singe" pour un penalty. Ce n'est pas la même chose. Je ne me plaindrai jamais pour un penalty : le penalty, c'est moi qui le rate ».

La situation de Kylian Mbappé n’a donc pas été la meilleure avec l’équipe de France. De quoi faire penser au pire au principal intéressé comme il l’a développé lors de son entretien : « Est-ce que j’ai songé à faire une parenthèse en équipe de France ? J'ai toujours mis l'équipe de France au-dessus de tout et je la mettrai toujours au-dessus de tout. Je n'ai jamais touché un euro pour jouer en équipe de France et je jouerai toujours gratuitement pour mon pays. Surtout, je n'ai jamais voulu être un problème. Mais à partir du moment où j'ai ressenti que je commençais soi-disant à devenir un problème et que les gens me ressentaient comme un problème... Le plus important, c'est l'équipe de France, et si l'équipe de France est plus heureuse sans moi, c'est comme ça. Ai-je eu l’impression d’être un problème ? C'est ce qu'on m'a fait ressentir et c'est ce que j'ai ressenti. Le message que j'ai reçu, c'est que mon ego nous faisait perdre, que je voulais prendre trop de place, et que sans moi, donc, on aurait peut-être gagné ». 

Articles liés