PSG : Al-Khelaïfi au cœur de la polémique, gros coup de tonnerre pour le projet QSI ?
Dan Marciano -
Rédacteur
Titulaire d'un Master de droit international, je me suis rendu compte au bout de mon parcours universitaire qu'il était important d'évoluer dans un domaine que l'on apprécie. Du jour au lendemain, j'ai décidé de mettre fin au rêve de mes parents, qui voyaient en moi un futur avocat, pour vivre de ma passion : le sport. Depuis, je couvre les mercatos et l'actualité sportive en essayant d'informer au mieux les lecteurs.

Président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi est impliqué dans une affaire embarrassante, à quelques semaines de la prochaine Coupe du monde organisée au Qatar. Un entrepreneur franco-algérien a été emprisonné dans des conditions éprouvantes il y a quelques mois au motif qu'il détenait des documents supposément compromettants pour le président du PSG et l'émir du Qatar.

Ce jeudi, Libération évoque une nouvelle affaire embarrassante pour le Qatar, mais aussi pour Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG. Entrepreneur franco-algérien domicilié au Qatar, Tayeb.B a été emprisonné entre janvier et novembre 2020 car il détiendrait des documents supposément compromettants pour le responsables parisien. Selon le média, cela concernerait les conditions d'attribution du Mondial 2022, mais aussi des documents liés à la vie privée de Nasser Al-Khelaïfi.

Tayeb.B impliqué dans une affaire connexe

Détenu arbitrairement selon ses avocats et dans des conditions « éprouvantes », Tayeb.B est également impliqué dans une affaire connexe, liée à la direction du PSG. Le 27 juillet 2021, il a été convoqué dans une enquête préliminaire pour « viol du secret professionnel », « trafic d’influence » et « corruption », « faux et usage de faux ». Contactés par Libération, ses avocats ont réagi à ces investigations.

« Cela ne justifie en revanche en rien le traitement inhumain qu’il dit avoir subi à Doha»

« Il est possible que Tayeb B. ait lui-même cherché à se placer ou à monnayer les documents qu’il avait obtenu en vue d’une contrepartie ou d’argent. En clair, qu’il ait fait chanter Nasser al-Khelaïfi à des fins crapoteuses. Que ce soit des documents d’ordre financier, de vie privée, ou les deux, on peut aisément se dire que les autorités qataries voulaient empêcher que leur révélation puisse fracturer la success story parisienne d’Al-Khelaïfi. Cela ne justifie en revanche en rien le traitement inhumain qu’il dit avoir subi à Doha » ont-ils précisé.

« Ça risque de violemment secouer ces prochains mois »

Selon les avocats de Tayeb.B, cette affaire pourrait faire grand bruit dans les prochains mois et bousculer l'environnement du PSG. « Ces dossiers ouvrent les portes d’un inframonde sidérant, nous propulsant dans les coulisses du PSG. Le club avait comme une mini agence de renseignement autour de lui, qui semble commencer à se déchirer. Ça risque de violemment secouer ces prochains mois » ont-ils confié. A quelques semaines de la prochaine Coupe du monde, Nasser Al-Khelaïfi est dans de beaux draps.

Articles liés