Accès direct au contenu

Foot - OM

OM : Comment Villas-Boas a mis tout le monde d’accord

Arrivé l'été dernier à la tête de l’équipe première de l’OM, l’entraîneur portugais André Villas-Boas a réalisé une saison pleine avec son équipe, se positionnant 2e en Ligue 1 avec un jeu séduisant. Décryptage de la méthode Villas-Boas.

Lors de son arrivée sur le banc marseillais en mai dernier, André Villas-Boas ne faisait pas l’unanimité auprès des supporters de l’OM. Ces derniers, qui s’étaient renseignés sur sa carrière en tant que manager, étaient sceptiques quant à son rendement, lui qui est passé par Tottenham, le Zénit, Chelsea ou encore le FC Porto. Pourtant, aujourd’hui, vous ne trouverez aucun supporter olympien qui n’est pas satisfait du rendement du coach portugais sur le banc de l’OM depuis le début de la saison. Entre recrutement intelligent, style de jeu intéressant et résultats probants, il a su mettre tout le monde d’accord en Ligue 1 et positionner de nouveau l’OM comme un top club du championnat de France.

Le pressing au coeur du jeu marseillais

Ainsi, depuis son arrivée, André Villas-Boas a su instaurer des principes de jeu et un style réellement identifiable, là où l’OM ne se contentait que de s’adapter à son adversaire tout en exerçant des transitions rapides avant l’arrivée du portugais. Désormais, chaque joueur effectue un pressing intense, avec des récupérations aussi hautes et rapides que possibles. Le rêve de tout coach de football donc, mais avec Sanson et Rongier, le jeu marseillais peut désormais s’adapter à ces demandes de pressing constant. Un pressing désormais effectué par les attaquants, et surtout par Dario Benedetto, qui en plus de marquer des buts participe beaucoup aux efforts de toute l’équipe. Le rêve, encore une fois, de tout coach…

Les latéraux, toujours importants

Ce n’est pas une nouveauté, les latéraux sont aujourd’hui très importants dans le football moderne. Ils doivent évidemment défendre, mais surtout attaquer et participer aux offensives. Avec Jordan Amavi et Bouna Sarr, l’OM disposait de deux latéraux très offensifs, qui ont commencé à beaucoup défendre, et surtout à défendre mieux, depuis l’arrivée du portugais sur le banc phocéen. Duje Caleta-Car faisait même les éloges, en début de saison, de ces progrès tactiques et défensifs : « On est plus stables au niveau tactique. On défend de manière collective, c’est important pour les défenseurs ». De quoi permettre à l’OM de mieux défendre, et donc de mieux attaquer…

Payet en meneur de jeu

Ainsi, les offensives se veulent rapides, et le jeu est tourné vers l’attaque. Et un joueur a retrouvé de sa splendeur sous le coaching de Villas-Boas : Dimitri Payet. Souvent utilisé en tant qu’ailier gauche sous les ordres de Rudi Garcia, l’international français a retrouvé un rôle dans le coeur du jeu, et toutes les offensives passent désormais par lui. Le défenseur central croate Caleta-Car a d’ailleurs fait les éloges de son coéquipier : « Quand il est à 100 %, l’équipe est deux fois plus forte ». Rien que ça. Et il est vrai que l’OM a marqué le pas lorsque le milieu offensif français était absent. La patte Villas-Boas a fonctionné et la qualification en Ligue des Champions en est la meilleure illustration. Reste à savoir s’il restera, ou non, à l’OM, pour prouver que sa méthode n’était pas l’histoire d’une belle et jolie saison…

Articles liés