Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : McCourt, Eyraud... Et si la vente de l'OM n'était pas une «fake news» ?

C'est un sujet qui est source de crispations du côté de l'OM. La mise en vente du club par Frank McCourt est régulièrement évoquée et ne manque pas de faire parler ces dernières semaines. Et malgré les démentis de Jacques-Henri Eyraud, qui parle même de « fake news », en coulisse la situation laisse penser l'inverse. Analyse.

L'arrêt de la saison de Ligue 1 décidé par la LFP permet à l'Olympique de Marseille d'entériner sa qualification pour la Ligue des Champions. Le club phocéen sera son retour en C1 pour la première fois depuis 2013. Une vraie bouffée d'oxygène pour les comptes olympiens, mais peut-être pas suffisante pour combler le déficit accumulé depuis plusieurs mois. Cette saison, l'OM pourrait même présenter un déficit avoisinant les 100M€. Une situation qui alimente les rumeurs concernant une vente du club. Romain Molina assurait même ces dernières jours que Frank McCourt avait décidé de mettre en vente l'OM. Une situation qui agace passablement Jacques-Henri Eyraud, ne manquant pas de démentir ces informations. « Quant aux personnes qui s’amusent à agiter sans cesse le chiffon rouge d’une vente du club, je ne peux que les décevoir et les renvoyer à leurs fake news. Et tant pis pour ceux qui en rêvent la nuit », confiait notamment le président marseillais. 

En coulisse, la vente de l'OM semble prendre forme

Toutefois, L'Equipe s'est penché sur la situation et assure que ce n'est pas aussi clair que souhaite le faire croire Jacques-Henri Eyraud. Ses démentis pourraient même faire parties d'un plan. « L'OM peut être vu comme un actif liquidable. Après, l'intérêt du propriétaire est de le cacher et les démentis se succéderont jusqu'à ce qu'un acheteur intéressant se présente », confie en effet une source au sein du milieu des fusions-acquisitions et des banquiers d'affaires dans les colonnes du quotidien. Et pour cause, Frank McCourt, qui a déjà investi 350M€ depuis son arrivée à l'OM, traverse une période compliquée sur le plan économique. L'homme d'affaire américain a ainsi vendu pour près de 50M€ ses parts dans le Global Champions Tour, un circuit équestre qui faisait pourtant le bonheur de son épouse. L'année dernière, c'est sa villa à Palm Beach qu'il avait cédé pour 92M€ et alors qu'il est un spécialiste de l'investissement immobilier, Frank McCourt ne croit pas au projet du Parc Chanot à côté du Vélodrome à Marseille et son expansion immobilière en France semble limitée. Une situation qui intrigue et qui laisse planer le doute sur son avenir dans la cité phocéenne d'autant plus que L'Equipe rappelle qu'un proche du Bostonien estimait récemment qu'une offre de 250M€ pourrait être suffisante pour racheter l'OM.

L'ombre de Paul Aldridge

La présence de Paul Aldridge à auprès de Jacques-Henri Eyraud est tout autant intrigante. C'est d'ailleurs Garry Cook, ancien directeur général de Manchester City et désormais nouvel homme fort de l'OM sur le plan stratégique et sportif, qui a glissé le nom du dirigeant anglais à Frank McCourt. Et la nomination de Paul Aldridge n'aurait rien d'anodin comme l'expliquait récemment Romain Molina : « Il ne faut pas oublier aussi qu'Aldridge est arrivé, et il n'est pas arrivé pour n'importe quoi. Là ça remet aussi en perspective l'arrivée d'Aldridge il y a quelques mois. Le mec fait 5 clubs en Angleterre, il assure 4 rachats... Car il faut rendre le club sexy à la revente, et là, ce n'est pas sexy. » Autrement dit, de nombreux indices laissent penser que Frank McCourt souhaite vendre l'OM, mais encore faut-il trouver un acquéreur. « On peut compter sur Frank McCourt », martèle toutefois Jacques-Henri Eyraud lors d'une réunion avec les supporters à en croire 20 Minutes. Le président olympien ne cesse de ressasser l'engagement de son patron afin de rassurer les fans marseillais. Mais son insistance pourrait rapidement devenir suspecte. En attendant, l'OM peut se réjouir de retrouver la Ligue des Champions et va devoir se tourner vers son mercato estival déjà crucial. Toujours avec le chéquier de Frank McCourt. Pour le moment.

Articles liés