Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Longoria aura du mal à éviter ce gros coup dur…

Recruté par l’OM lors du dernier mercato de janvier alors qu’il était placardisé à Naples, Arkadiusz Milik a parfaitement réussi à se relancer au sein du projet McCourt. Au point d’être annoncé comme la grande priorité de la Juventus pour l’été prochain, et Pablo Longoria devrait avoir du mal à retenir son nouveau buteur…

Avec le début de saison relativement décevant de Dario Benedetto à la pointe de l’attaque de l’OM, Pablo Longoria avait décidé de réagir cet hiver. Ainsi, après de longues semaines de négociations avec la direction de Naples, le président marseillais (NDLR : il occupait à l’époque la fonction de directeur sportif avant de remplacer par la suite Jacques-Henri Eyraud) a réussi à boucler l’arrivée d’Arkadiusz Milik sous la forme d’un prêt de 18 mois, assorti d’une option d’achat. Un véritable coup de maitre pour Longoria, d’autant que Milik s’est illustré dès ses débuts avec l’OM et comptabilise aujourd’hui 5 buts et 1 passe décisive en 11 matchs, toutes compétitions confondues. Le scénario idéal pour une longue histoire avec le public du Vélodrome, et pourtant…

L’OM en grand danger pour Milik

Depuis maintenant quelque temps, un vif intérêt de la Juventus est évoqué pour Arkadiusz Milik, et le club bianconero en aurait fait sa priorité absolue pour l’été prochain en attaque si l’option d’achat d’Alvaro Morata n’est pas levée. Alors, à quoi faut-il vraiment s’attendre dans ce dossier ? Selon les informations dévoilées par RMC Sport, Pablo Longoria se serait récemment entretenu les agents du buteur polonais pour discuter de la suite de leur collaboration et poser les bases de leur avenir en commun. Une prise de position très claire de la part du président de l’OM, d’autant que Jorge Sampaoli souhaite lui aussi continuer l’aventure avec Arkadiusz Milik la saison prochaine. Toutefois, rien n’est gagné dans ce feuilleton puisqu’en raison d’un « gentlement’s agreement » conclu à l’arrivée de l’ancien joueur de Naples cet hiver, il devra être libéré par l’OM en cas d’offre jugée convaincante de la part d’un cador européen. En clair, les dés semblaient jetés depuis le départ pour Arkadiusz Milik, qui pourrait donc quitter le projet McCourt aussi vite qu’il ne l’a intégré…

Longoria affiche pourtant un discours rassurant…

Pourtant, en mars dernier, le président de l’OM affichait une grande sérénité sur l’avenir de Milik en conférence de presse, réfutant l’existence d’une clause de 12M€ permettant aux clubs italiens de pouvoir le racheter cet été : « En France, on a l'interdiction de parler des clauses et pour moi c'est un manque de respect pour beaucoup de gens. Notre envie c'est de travailler ensemble mais vous savez, je suis ouvert aux situations du marché, mais même dans les turbulences, Arek est content avec la possibilité de pouvoir retourner en équipe nationale. Notre intention est de garder Milik dans le futur de ce club. L'OM a le contrôle total sur la situation du joueur », confiait Pablo Longoria. Mais au fil des semaines qui défilent, difficile d’imaginer l’OM parvenir à conserver son nouveau grand attaquant…

Articles liés