Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Le grand ménage de l’OM plus délicat que prévu ?

L’OM a considérablement renforcé son effectif au cours du mercato estival avec pas moins de cinq arrivées, en incluant le transfert définitif d’Alvaro Gonzalez. De quoi pousser le club phocéen à dégraisser d’ici lundi prochain et la deadline du mercato. Mais ce ne sera pas chose aisée.

Retour au mois de mai et au départ d’un commun accord avec l’OM d’Andoni Zubizarreta de son poste de directeur sportif du club phocéen. Dans la foulée de cette décision, André Villas-Boas a pendant un moment pesé le pour et le contre concernant sa continuité à l’OM, lui qui avait lié son avenir à celui de Zubizarreta. Finalement, l’entraîneur portugais est resté afin d’honorer son ultime année de contrat, mais il se serait montré en clair en interne : il fallait recruter lors du mercato estival afin que l’OM puisse jouer sur tous les tableaux cette saison au cours de laquelle le club olympien retrouvera la Ligue des champions. Malgré des finances très limitées en raison de son déficit supérieur à 200M€ sur les trois dernières saisons, sans prendre en compte l’impact de la crise économique engendrée par le Covid-19, l’OM est parvenu à injecter du sang neuf au sein de son effectif. Tout d’abord en se mettant d’accord avec Villarreal pour le transfert définitif d’Alvaro Gonzalez prêté la saison passée à l’OM, en recrutant Pape Gueye libre de tout contrat, en mettant la main sur Leonardo Balerdi en prêt. Mais ce n’est pas tout. Toujours gratuitement, le club phocéen a fait venir l’expérimenté Yuto Nagatomo. L’OM a néanmoins investi sur le marché. Luis Henrique a débarqué la semaine dernière à Marseille grâce à un transfert s’élevant à 12M€ environ. Avec ces diverses arrivées, les dirigeants phocéens se retrouvent contraints de parvenir à se séparer de certains membres de son effectif afin de rééquilibrer les comptes.

L’optimisme pour Maxime Lopez et Kevin Strootman…

En ces ultimes jours du mercato, l’Olympique de Marseille devrait négocier plusieurs départs. D’une part parce que certains joueurs sont entrés dans la dernière année de leur contrat à l’image de Maxime Lopez. De quoi sera fait l’avenir du milieu de terrain marseillais formé au club phocéen ? Annoncé au FC Séville depuis un bon moment notamment, aucune avancée concrète ne semble être à noter jusqu’ici. Mais pour Simone Rovera, journaliste de Téléfoot La Chaîne, cette dernière semaine de mercato pourrait bien voir Maxime Lopez quitter l’OM. Diverses solutions se présenteraient au Français et son départ devrait se confirmer dans les jours à venir. Concernant Kevin Strootman, l’un des joueurs les mieux payés de l’OM, un prêt serait susceptible de se profiler. Ce qui permettrait aux Olympiens de faire des économies au niveau de leur masse salariale. Mais là ne résideraient les deux seules bonnes nouvelles pour l’OM.

… Des échecs presque assurés pour Morgan Sanson, Valère Germain et Kostas Mitroglou

Sur le plateau d’Au coeur des clubs, Simone Rovera a dressé un piètre bilan à propos des autres départs pressentis à l’OM. Kostas Mitroglou serait le joueur que la direction voudrait voir partir à tout prix. Sous contrat jusqu’en juin 2021, l’international grec ne dispose pas de bien des solutions sur le marché. L’OM chercherait à se séparer de son attaquant et scruterait le marché européen, américain et ailleurs, en vain. Aucune option concrète ne se présenterait à l’OM pour Kostas Mitroglou qui pourrait bien rester à Marseille pour la totalité de la saison. Même son de cloche pour Valère Germain, également sous contrat jusqu’en juin 2021. L’ancien de l’AS Monaco serait bien parti pour rester, se sentant à son aise à Marseille et percevant un salaire qu’il ne serait pas susceptible de toucher ailleurs. Annoncé sur le départ tout l’été, et doté d’une belle cote sur le marché, Morgan Sanson dispose d’une valeur marchande très importante qui pourrait permettre à l’bde considérablement rééquilibrer ses comptes. Néanmoins, les portes de divers clubs se fermeraient à lui. Les dirigeants marseillais risquent donc de connaître plusieurs désillusions…

Articles liés