Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : La vente du club, ce n'est pas pour tout de suite !

Très actif concernant les informations au sujet de l'intérêt de l'Arabie Saoudite pour le rachat de l'OM, Ben Jacobs fait un point complet sur ce dossier. Et visiblement, ce n'est pas gagné. 

Voilà une dizaine de jours désormais que Thibaud Vézérian annonçait que la vente de l'OM était bouclée. Frank McCourt aurait accepté de vendre le club phocéen à la Holding détenu par Al-Walid bin Talal, riche prince saoudien. Toutefois rien n'a été officialisé entre temps et les démentis se sont même enchainés ces derniers toujours. Egalement très actif sur le sujet de la vente de l'OM, Ben Jacobs, journaliste britannique, assure que rien n'est bouclé pour le moment, à l'occasion d'un podcast diffusé pour l'occasion..

«ceux qui vous disent en ce moment que l'affaire est déjà conclue n'ont pas les éléments nécessaires pour affirmer ça»

« J'ai la conviction que le prince est intéressé par l'OM depuis plusieurs années et qu'il s'agit même de sa troisième tentative de se rapprocher de Marseille. Mais, compte tenu des difficultés que rencontre l'OM actuellement, avec la crise de gouvernance, de résultats, la perspective d'une non-qualification pour la Champions League et, surtout, la baisse des revenus des droits TV, je ne pense pas que le prix proposé pourrait satisfaire Frank McCourt. Le club a besoin de stabilité pour atteindre sa meilleure valeur, et ce n'est pas le cas, même si je n'affirme pas que ces difficultés soient un frein définitif à la perspective d'une vente. Pour en revenir à cet intérêt de Bin Talal, je sais qu'il n'est pas particulièrement un fan de football, mais il connaît la puissance de l'image du sport et ce qu'elle pourrait apporter à sa compagnie. De plus, ses relations avec le Prince Mohamed Ben Salmane se sont nettement améliorées ces derniers temps, et il souhaite faire pleinement partie du projet "Saudi Arabia 2030" qui consiste à développer des investissements en dehors de l'économie du pétrole, et le sport en fait partie pour améliorer l'image internationale du pays. Cela peut concerner l'OM comme d'autres clubs. Pour résumer, il n'y a aucune certitude concernant le projet de Bin Talal d'acheter l'OM, mais il y a un véritable intérêt de sa part. Pour finir, ceux qui vous disent en ce moment que l'affaire est déjà conclue n'ont pas les éléments nécessaires pour affirmer ça, notamment du côté saoudien », confie-t-il dans des propos rapportés par Le Phocéen.

Articles liés